© epa

Le pape François a sa petite idée pour lutter contre le terrorisme: "Ouvrez vos portes aux réfugiés"

17 septembre 2016

Pour éviter les actes haineux de terrorisme, il n'y a qu'une solution selon le pape François: ouvrir sa porte aux réfugiés. C'est le discours qu'il a tenu au cours d'une réunion avec un groupe de jésuites. Parce que non, les réfugiés ne sont pas que des millions de personnes déplacées, ce sont avant tout des hommes, femmes et enfants et il est de notre devoir de chrétien de les accueillir chaleureusement. 

Les réfugiés, ce sont avant tout des être humains, a rappelé le pape lors d'une réunion avec un groupe de jésuites. Le pape s'est également entretenu à ce sujet jeudi avec Filippo Grandi, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés

Le pape François se préoccupe vraiment de ces millions de personnages qui quittent leur territoire pour fuir les conflits, la guerre, la pauvreté. Les réfugiés ne sont pas que des statistiques, ce sont des hommes, des femmes et des enfants. "Ils ne sont pas différents de notre propre famille et de nos amis. Chaque réfugié a un nom, un visage, une histoire et le droit absolu de vivre en paix et d'espérer un avenir meilleur pour ses fils et filles", a souligné le pape.

"Plus de 65 millions de personnes sont contraintes de fuir dans le monde. Ce nombre sans précédent est au-delà de toute imagination. La population déplacée du monde d'aujourd'hui est maintenant pus grande que toute la population de l'Italie", a comparé le pape François.

Les réfugiés sont des êtres humains que le monde entier doit accueillir les bras ouverts. Et c'est ainsi que nous arriverons à mettre un terme aux actes haineux et à lutter contre le terrorisme, estime-t-il. Il conseille à tout le monde d'ouvrir sa maison à l'autre pour que la première expérience des réfugiés en Europe ne soit pas traumatisante mais aussi chaleureuse que possible.

Déjà lu?

Déjà lu?