Les plus gros hôpitaux d'Alep ont été bombardés: est-ce comme ça que la Russie veut aider les Syriens?

1 octobre 2016

En Syrie, c'est de pire en pire. Il n'y a plus que six hôpitaux opérationnels dans la zone rebelle d'Alep, tout le reste a été détruit par les bombardements de l'armée syrienne et de l'armée russe. Ce matin, le plus grand hôpital de la zone Est d'Alep a encore été bombardé. Le secrétaire d'État américain John Kerry en a plus que marre: "le problème est que les Russes ne respectent pas les lois internationales."

Deux barils d'explosifs sont à nouveau tombés sur le plus grand hôpital de la zone rebelle d'Alep, en Syrie. L'établissement, surnommé le M10, avait déjà été touché mercredi, en même temps que le deuxième plus important de la zone.

"Deux barils d'explosifs ont frappé l'hôpital M10 et il a été rapporté la présence d'une bombe à fragmentation," a déclaré samedi Adham Sahloul de la Syrian American Medical Society (SAMS) à propos de l'attaque. "Une personne a été tuée et l'hôpital de campagne est hors service", a déclaré le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme Rami Abdel Rahman.

ONU et John Kerry

L'Organisation mondiale de la santé a calculé que depuis la fin du cessez-le-feu, les bombardements ont fait 338 morts dont une centaine d'enfants. Pour le secrétaire général des Nations Unies, ces frappes aériennes sont des crimes de guerre. Mais cela n'empêche pas l'armée syrienne de poursuivre ses bombardements, aidée par l'armée russe.

Le secrétaire d'État américain est exaspéré. Dans un enregistrement audio que le New York Times a réussi à se procurer, on l'entend se confier à un groupe de Syriens. Il explique que les États-Unis n'ont pas l'autorisation légale d'intervenir en Syrie bien que, pour lui, ce serait la solution. Et que le gros problème, c'est que la Russie ne respecte pas les lois internationales.

Source: New York Times, Daily Sabah

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?