Après une injection de 500.000 euros, la start-up belge Social Seeder se trouve face à un tournant

17 février 2016
!
Cet article a été rédigé par l'un de nos visiteurs. Si tu souhaites y réagir ou écrire un article dans notre Zoo, fais-toi plaisir! Lis ici comment procéder.

La société en ligne Social Seeder a reçu une injection de capital de 500 000 euros de la part de divers investisseurs privés. La start-up fondée à Gand souhaite utiliser ce capital dans le cadre de son extension. «Nous souhaitons passer à la vitesse supérieure», explique Dado Van Peteghem.

Social Seeder est une plate-forme en ligne permettant aux organisations d’identifier et d’activer leurs ambassadeurs sur les réseaux sociaux. «L’impact de messages publiés par une centaine de collègues ou de fans s’identifiant à votre entreprise est largement supérieur à celui des publicités traditionnelles», explique le CEO Patrick De Pauw. «En demandant à vos ambassadeurs de partager vos messages sur les réseaux sociaux, vous créez une campagne de bouche à oreille en ligne.»

La plate-forme a été fondée en 2013 suite à l’évolution des moyens de communication. Plusieurs grandes organisations l’utilisent déjà. Social Seeder collabore notamment avec Belfius, Proximus, BMW, Securex et Pepsico.

«Début 2015, nous avons commencé à chercher des investisseurs potentiels. Le produit était là et le nombre d’organisations avec lesquelles nous collaborions ne cessait d’augmenter. L’intérêt de l’étranger grandissant, nous allons logiquement devoir passer à la vitesse supérieure au niveau international», explique Dado Van Peteghem, cofondateur de Social Seeder et responsable de la définition de la stratégie en collaboration avec l’équipe de management.

Social Seeder prend cette évolution très au sérieux. «Après l’ouverture de nos bureaux de Malines, notre objectif est d’allier l’expérience dont nous disposons déjà aux qualités de nouvelles recrues afin d’assurer notre évolution. Outre 3 nouveaux développeurs, nous souhaitons maintenant élargir notre équipe de vente internationale afin de nous étendre plus rapidement à d’autres pays. Notre extension aux Pays-Bas et en Australie est déjà en cours et les résultats sont prometteurs. Notre objectif ultime doit être le marché mondial. Social Seeder est en effet unique en son genre», explique le CEO Patrick De Pauw. L’entreprise compte actuellement treize collaborateurs.

« Social Seeder a été lancée en 2013. La gestion quotidienne est assurée par Patrick De Pauw et Joeri Keuppens, qui souhaitent continuer à étendre leur société. Différentes organisations internationales utilisent désormais cette plate-forme de marketing pour ambassadeurs, dont Proximus, BMW, Securex et bien d’autres. Sur les réseaux sociaux, les campagnes via Social Seeder ont une bien plus grande portée et un impact largement supérieur. Vous trouverez de plus amples informations sur cette plate-forme en ligne sur : www.socialseeder.com »

Déjà lu?

Ta réaction?