© EPA

Le nouveau MacBook Pro est presque irréparable et c'est exactement ce qu'Apple veut

3 novembre 2016

Réparer un MacBook Pro 2016 par toi-même? Oublie! Le laptop se révèle très pénible à démonter et empêche même le remplacement de certains composants. Il te sera aussi de plus en plus difficile de trouver un réparateur bon marché. En fait, à terme, la volonté d'Apple est de construire des ordinateurs jetables, car l'entreprise n'a aucun intérêt à les faire réparer. C'est d'ailleurs déjà le cas pour plusieurs de ses produits dont elle ne propose plus la réparation.

Peut-être t'est-il déjà passé par la tête de réparer ton MacBook toi-même, de lui rajouter quelques RAM ou encore de le nettoyer? C'était déjà difficile avant, c'est carrément devenu impossible avec la sortie du MacBook Pro 2016.

Certes, ceux-ci sont plus performants. Mais en les rendant plus fins et plus petits, Apple a sacrifié la liberté qui était laissée au client de le réparer lui-même voire de le bidouiller. La nouvelle batterie est en effet collée à la machine tandis que la RAM et la carte Wifi sont soudées à la carte-mère. Et ne parlons même pas du processeur ou de la carte video, intouchables.

Le site spécialisé iFixit a tout de même tenter d'ouvrir les entrailles du nouveau MacBook. Compris entre 1500 (sans Touch Bar) et 2.000 euros (pour ceux qui veulent se faire plaisir). Et ils 'nont pu ressortir que deux points positifs: tu peux assez facilement retirer le touchpad (souris) et ainsi le nettoyer si tu a versé une bière dessus, toujours pratique. Ensuite, c'est au niveau du disque dur. Il semble offrir une certaine liberté puisque tu peux l'enlever sans trop de difficulté (pour peu que tu puisses en trouver un de remplacement).

Réparateur bon marché? Tu peux oublier aussi

Tu te dis alors que tu pourrais passer par un de ces réparateurs bon marché qu'on trouve de plus en plus, notamment pour les réparations d'iPhone. Mais là encore Apple a tout prévu: le service après-vente et de réparation d'Apple est un système fermé. C'est-à-dire que tous les réparateurs qui ne sont pas agréés ne peuvent recevoir de pièces de rechange, pas plus que les utilisateurs comme toi et moi d'ailleurs.

Du coup, il faut passer par le marché chinois et ses pièces contrefaites, mais ce n'est pas toujours hyper fiable.

Vice est parti à la rencontre de réparateurs de MacBook Pro aux Etats-Unis dont un certain John Bumstead qui répare et revend des MacBook Pro de 2008, 2009 et 2010 de manière indépendante. Pour lui, il est de plus en plus difficile de réparer les nouveaux modèles et ce MacBook Pro 2016 est même le pire qui soit pour les réparateurs.

Les problèmes habituels comme des barres de RAM grillées, une puce wifi défectueuse ou un disque dur HS signifieront souvent la mort de l'appareil. "On ne trouve pas de substitut chinois à prix acceptable, alors quand des recycleurs paranos détruisent les SSD (disque dur), on se retrouve avec des centaines d'ordinateurs portables magnifiques qui ne sont plus viables et finissent à la poubelle", a expliqué John Bumstead à Vice. En fait, si les réparateurs de Mac Apple veulent un avenir, ils vont devoir se mettre au microscope, au fer à souder et devront intervenir directement sur la carte-mère. Un sacré frein.

Apple et l'obsolescence programmée

Ou alors tu dois t'en remettre à ton Apple Store, et tu sentiras évidemment la différence dans ton portefeuille.

Mais là encore ce schéma pourrait aussi changer: il y a une dizaine de jours, on apprenait que le MacBook Air 2010 et l'iPhone 4 ne seront désormais plus réparables, même dans les App Store. Du coup, le message envoyé par la marque à Pomme est assez clair: "si ton appareil est cassé, reviens chez nous pour en acheter un nouveau."

Les associations s'insurgent évidemment contre ce type de politique: "C'est vraiment l'illustration d'une stratégie d'obsolescence programmée et d'un mépris pour le consommateur comme pour l'environnement. Bien sûr, Apple reste une marque importante, mais les choses commencent à changer avec des ventes en baisse, parce qu'à force de prendre les gens pour des idiots avec ces stratégies d'obsolescence programmée, le succès diminue", constate Laetitia Vasseur, fondatrice de Halte à l'Obsolescence Programmée dans des propos repris par BFMTV.

Il faut en effet se rendre compte que derrière la construction des ordinateurs Apple (comme pour les autres ordinateurs), il y a un coût environnemental et social important. Les ordinateurs comme les smartphones sont fait de métaux rares qu'il faut extraire dans les pays du sud, en plus du transport aussi. Sans oublier le danger que cela peut représenter pour la santé.

Mais Apple n'a aucune raison (économique) ou obligation à donner à ses produits une durée de vie illimitée. Même s'il faut ajouter tout de suite que ses produits sont de qualité.

Cette politique qui consiste à nous pousser à acheter du nouveau matériel va toutefois donner du grain à moudre aux opposants à la marque à Pomme. Le géant américain est régulièrement pris pour cible par les défenseurs des droits des travailleurs, des sous-traitants et des associations environnementales. Ce Nouveau MacBook Pro ne devrait pas arranger les choses.

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?