J'ai posté des photos parfaites sur Instagram...

28 décembre 2016
!
Cet article a été rédigé par l'un de nos visiteurs. Si tu souhaites y réagir ou écrire un article dans notre Zoo, fais-toi plaisir! Lis ici comment procéder.

Instagram. Pour ma part j’aime! J’aime mon compte, j’aime mes photos!  Petit problème dans l’équation cet amour semble être à sens unique. Instagram ne m’aime pas. Pas du tout!  La photo que j’ai posté ce matin, culmine à 4 like (un record de bassesse, même pour moi qui tourne autour des 20 likes en moyenne…). Alors que se passe t-il? Je n’ai pas les mêmes goûts que la société ou quoi? Elle était bien cette photo! C’est un nouvel algorithme peut-être? Je n’ai pas la réponse! Alors, je décide de la trouver. Dites bonjour à la nouvelle moi. Madame Parfaite. 

Grâce à mes nouvelles meilleures amies les banques d’images libres de droit de l’internet, je vais me concevoir une vie à faire pâlir de glam Beyoncé et Kylie Jenner réunies.

À moi les likes en pagaille !

Début de l’opération à 15:00. Nom de code Enjoyphoenix.

Je cherche dans la banque une illustration du superbe brunch post Noël que je suis en train de déguster. Hop! Je choisis des pancakes en forme de cœur trop choupi. Et j’y vais #foodporn #posey #blessed... J'exprime mon nouveau petit monde formidable. Haters gonna hate.

10 minutes plus tard

Bon. Bon, bon bon. Comment vous dire?

La photo a déjà récolté 5 likes. Soit plus que ma photo précédente.

Après je comprends hein. Elle est belle cette photo, et si il y avait une fée du logis en moi, elle pousserait probablement des cris d’admiration devant la perfection de ce faux brunch…

Mon insta en comparaison c’est la foire du Midi. Ça bouge dans tous les sens, ça crie, ça vous agresse les yeux de couleurs too much…

Du coup, je commence à m'auto-jalouser! Quelle vie de rêve! Des pancakes en cœur? Tu rêves la seule chose que j’ai dans mon frigo c’est du yaourt.

© https://media.giphy.com/media/BhW4cEqVr6aJi/giphy.gif

Fin d’après midi

Bon, c’est officiel. La nouvelle moi est PO PU LAI RE.

Ma photo de bruncheuse épanouie a largement dépassé ma moyenne, on en est à 22 likes alors que la photo de la vieille moi ringarde n’en est qu’à 8.

Du coup, je sens que ma nouvelle communauté en demande plus! Et comme je suis en train de devenir une star des réseaux sociaux, je me sens généreuse.

Chers followers, laissez moi vous montrer mon petit chouchou, ma Choupetteuh ! Mon chat (que je n’ai pas…)

© https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/98/99/85/9899854e82fbf10bc11bb6caca2e6bba.png

Hop, c’est posté c’est en ligne ! Un super beau chat tout noir, allure mannequin Sheba, qui vient tirer la gueule (c’est un chat…What did you expect ?) sur mon flu.

20 minutes plus tard

Mon chat imaginaire a déjà 15 likes. Je suis con, je suis sternée, je suis consternée!

Je patauge entre les sentiments que A) ma fausse vie est plus intéressante que la vraie. B) je suis un génie du crime et de la dissimulation C) La consommation d’images nuit à votre santé.

Mais, comme je suis bien partie, je me dis que je me dois de frapper fort avant de me coucher… Hop, et voilà. C‘est officiel! Mazel tov! Bague de diamant et sous entendus émus. Je suis fiancée!

On ne pourra pas dire que je n’ai pas eu une journée constructive.

© https://media.giphy.com/media/VGoh1NFc57zpe/giphy.gif

Au petit matin

Eh bien, ma folle journée a eu son petit succès. Pas autant que je l’aurais cru, j’avoue, mais je me retrouve avec des statistiques qui parlent d’elles même :

18 likes et 5 commentaires pour ma photo de fausse fiançailles.

22 likes pour mon faux chat

25 likes pour mon brunch imaginaire

Tout en sachant que la photo d’avant, la dernière postée par la vieille moi, en est à 13 likes.

Du coup...

D’une part je n’ai jamais été un gros compte bourré de millions de followers, donc mon évolution reste assez limitée. Pas de gros pics, de courbes qui s’effondrent…

Mais! Vous avouerez que pour un petit compte qui poste 4 photos sur la journée, contrairement au commandement numéro 5" une photo, grand max deux, par jour tu posteras, pour nourrir les envieux", je m’en tire pas si mal !

Je pense que le Jour après Noël, les gens sont tous encore en train de digérer, remplis par l’amour des fêtes, et qu’ils désertent un peu les réseaux sociaux, j’aurais sûrement eu encore plus de succès un jour totalement sans importance, comme le (au hasard) 23 septembre !

Je retenterai donc l’expérience un autre jour, en tenant compte des paramètres de toute sorte, et soyons fous, je le ferai même sur une semaine entière, ce que j’aurais bien fait, si je n’eusse point été charrette dans mes délais.

Bref, je tiens quand même à dire que j’ai vu une réelle différence d’avec mes autres photos, on voit que l’humain d’Instagram cherche l’esthétique plutôt que le truc qui a une belle signification. C’est visuel tout ça madame!

Et même si ça m’a fait rire d’imaginer ma vie parfaite pour 24 heures, j’avoue que non! Je préfère être moi, la fille qui regarde des Disney en pyjama, en mangeant du massepain et de la soupe (true story) toute la journée de congé.

Même si c’est pas hyper photogénique, et que ça ne vend de rêve à personne, moi ça m’a bien amusé.

NDLA : Aucun sentiment n’a été blessé durant la rédaction de cet article, et aucun proche n’a souffert durant la durée de mes fausses fiançailles. D’autre part, comme je condamne fermement le mensonge, mes photos ont été effacées. Tabula rasa comme ils disent.

Déjà lu?