© Thinkstock

Deux fois plus de voitures ont été vendues au salon de l'auto: encore plus d'embouteillages sur les routes belges

23 janvier 2017

Le salon de l'auto est "une grande réussite", le public est content, les constructeurs aussi. Pour ces derniers, cette édition du salon est la meilleure depuis la crise financière de 2008. En 9 ans, le nombre de voiture sur nos routes n'a cessé d'augmenter: 540.000 nouveaux véhicules ont été enregistrés. Résultat: les embouteillages ont augmenté de 35% en 5 ans. Comment combiner tout cela? 

"Les ventes ont doublé", le secteur de l'automobile se réjouit aujourd'hui à la Une de Het Laatste Nieuws. Les chiffres ne sont pas encore officiellement dévoilés mais les constructeurs automobiles semblent globalement très satisfaits de ce 95ème salon de l'auto. C'est que ce salon a battu le record de visiteurs: 435 000 visiteurs, ce qui a boosté les ventes. "Énormément de contrat de vente" pour BMW, "18% de commandes en plus" chez Mazda, en comparaison avec le salon de 2015, certains chiffres ont doublé. Impressionnant.

En 2016, les chiffres du secteur automobiles battent des records. L'année dernière, 540.000 véhicules ont été immatriculés en Belgique. Bon, évidemment ce n'est pas un chiffre tout à fait exact, certaines vieilles voitures ont disparu de la circulation mais qu'importe: les Belges ont massivement acheté de nouvelles voitures, il y a donc de plus en plus de véhicule sur nos routes

À peine 5.194 véhicules électriques sur nos routes

La semaine passée, Febiac (la Fédération belge de l'automobile et du cycle) et le ministre flamand de l'énergie Bart Tommelein ont présenté les bonnes nouvelles concernant les véhicules électriques et au gaz en Europe. Actuellement, 5.194 voitures électriques se promènent sur nos routes dont 3.732 en Flandres. À ce niveau, la Belgique pointe à la troisième place en Europe. De plus, 5.372 voitures au gaz ont été recensées dans notre pays, c'est le double de ce qui avait été enregistré au début 2016. Parmi ces 5.372 voitures, 3.727 d'entre elles sont immatriculées en Flandres.

Mais par rapport aux 540.000 nouveaux véhicules immatriculés, la proportion de voitures dites "vertes" est dérisoire. Les moteurs à essence et diesel restent toujours aussi dominants. Un réel changement n'a donc pas encore été opéré à ce niveau.

© @Heinz_alt

Triste record

Avec toutes ces nouvelles voitures, un problème se développe: les embouteillages. En 2016, la Belgique était le pays numéro un en terme de temps perdu dans les bouchons. Pas très glorieux. A la vue du tableau reprenant les chiffres du trafic annuel de l'US Inrix (voir ci-dessus), il n'y a pas photo: la Belgique est loin devant. Mais ce n'est pas tout: non seulement nous sommes au haut de ce classement peu glorieux au niveau national mais aussi au niveau de nos villes. Même si Londres a récemment détrôné Bruxelles en tant que ville la plus embouteillée d'Europe, notre capitale et Anvers complètent le podium.

Le centre du trafic flamand a dévoilé ses nouveaux chiffres de 2016 et ils font froid dans le dos: sur les cinq dernières années, le nombre d'embouteillage a augmenté de 35%. Plus précisément, il y a eu 15% de files en plus depuis 2015. Le trafic belge ne cesse donc d'augmenter. À titre d'exemple: en 2012, nous perdions en moyenne une heure de notre vie dans les bouchons. À présent, on en perd une heure et demi. Aïe.

Maintenant, il faut se demander jusque quand cette situation est durable. L'impact économique des embouteillages est de plus en plus palpable en Belgique. Essentiellement au niveau national concernant le secteur logistique et tout ce qui concerne les voiries. Mais aussi au niveau local pour quiconque doit prendre la route pour un rendez-vous professionnel. Lorsque qu'il y a des bouchons: toute l'économie du pays tourne au ralenti.

Pour résoudre ce problème à court terme, la solution de la tarification routière est de plus en plus évoquée. À ce sujet, il existe déjà un consensus au sein des politiques flamands, mais mettre ce système en marche est une autre affaire. En attendant le règne des voitures intelligentes et vertes, le salon de l'auto va continuer à fournir de nouvelles voitures aux embouteillages des routes belges.

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?