© iStock

Tu te préparais pour l'examen d'entrée en médecine? T'inquiète, ce n'est probablement pas pour tout de suite

3 février 2017

L'examen d'entrée pour les étudiants en médecine et en dentisterie, ce ne sera sans doute pas pour 2017. Le Conseil d'État avait déjà expliqué que le timing risquait d'être serré pour cette année, et la ministre de la Santé, Maggie de Block (Open VLD) l'a confirmé hier soir: "Une nouvelle loi serait techniquement peu utile et il ne serait pas possible de la publier à temps". 

Le projet d'instaurer un réel examen d'entrée pour les étudiants en médecine et en dentisterie ne sera visiblement pas pour tout de suite. La ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block (Open VLD), a confirmé hier à la Chambre que l'arrêté royal permettant aux communautés d'instaurer un examen d'entrée au début des études n'a pas été pris à temps. Du coup, il est fort probable que le concours de médecine qui devait avoir lieu en juin n'aura tout simplement pas lieu, du moins pas en 2017.

"Une nouvelle loi serait techniquement peu utile et il ne serait pas possible de la publier à temps", a expliqué Maggie de Block au journal Le Soir. Elle a affirmé ensuite qu'elle avait toujours dit que les "Communautés pouvaient prendre des mesures afin de déterminer le nombre d'étudiants qui sortiront des études de médecine cette année, sans l'aide de l'arrêté royal", mais que maintenant tout cela était un peu tard.

2018

En réalité, le Conseil d'État avait déjà fait des remarques concernant la faisabilité et la légitimité de ce projet. Et de fait, le timing était un peu serré pour cette année, explique La Libre Belgique. L'idée d'instaurer un examen d'entrée en juillet et/ou début septembre pourrait n'être appliquée qu'à la rentrée scolaire 2018.

Cela est dû au fait que le concours de sélection à la fin de la première année de médecine est toujours d'actualité et que les facultés de médecine n'ont pas les ressources nécessaires pour organiser deux examens d'entrées cette année.

Lisez aussi

Déjà lu?