© EPA

La Corée du Nord a lancé son nouveau missile et voici pourquoi il est si dangereux pour le monde

13 février 2017

La Corée du Nord a lancé un missile pour la première fois depuis que Donald Trump est président des States. Le missile s’appelle "Pukguksong-2". Il pourrait transporter une ogive et peut parcourir une distance bien plus longue que les versions précédentes. Sans surprise, les pays voisins se sentent menacés et c'est pourquoi il faut prendre ce lancement de missile au sérieux. 

C'est bien le leader de la Corée du Nord Kim Jong-un qui a ordonné le lancement de Pukguksong-2.

Peu après, les médias de l’État ont affirmé que le test était un succès. Mais ce n'est pas vraiment l'avis du Japon, de la Corée du Sud et des States qui flippent complètement et qui ont demandé une réunion d'urgence au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le nouveau missile

Le nouveau missile dispose d'un moteur à combustible très solide et il peut du coup voler plus loin et il a plus de puissance. Pour info, un moteur comme cela est également utilisé pour les voyages dans l'espace.

Le missile a parcouru une distance de 500 kilomètres à peu près, avant de tomber dans la mer du Japon. Ce genre de missile peut normalement parcourir une distance de 3.000 à 5.500 kilomètres. Mais le plus inquiétant dans tout ça, c'est que ce genre de missile peut transporter une ogive.

Le Japon et la Corée du Sud sont donc facilement atteignables. Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, était justement en visite chez Donald Trump quand la nouvelle est arrivée. "Nous ne pouvons absolument pas accepter le fait que la Corée du Nord ne respecte pas les résolutions adoptées par le Conseil de sécurité de l'ONU", a déclaré Abe en Floride.

Donald Trump a réagi aussi: "Je veux que tout le monde sache que les États-Unis sont avec le Japon, leur allié à 100%". Pour le Japon, c'est une provocation importante vu que le Japon et les Etats-Unis se rencontraient justement.

Un danger pour les States

Vu la distance que le missile peut parcourir, c'est clair que la Corée du Nord a testé un missile inter-continental. Et ça c'est dangereux. Les États-Unis se retrouvent donc "menacés" par la Corée du Nord.

Cependant Donald Trump a tweeté en janvier que quelque chose comme ça ne pouvait jamais arriver. Plus tard cette année, les States vont construire un système anti-missile en Corée du Sud.

Ce lancement ne peut donc être sous-estimé. "Ce missile est vraiment dangereux", affirme l'ex-lieutenant Mark Hertling à CNN. "Ce missile peut parcourir une distance plus longue que les autres d'avant". Il a rajouté ensuite que tous les pays alliés asiatiques des États-Unis devaient être solidaires.

Personne ne sait pour le moment à quel point la menace est vraiment réelle, si le missile peut vraiment parcourir une distance si longue, et si la Corée du Nord peut vraiment lancer une arme nucléaire. Mais tout cela se vérifie, alors le monde court un grave danger.

"Des armes nucléaires dans les mains d'un leader volatile comme Jong-un est la recette idéale pour un désastre", explique l'amiral américain Harry Harris.

Heureusement, on n'en est pas encore là, mais il ne faut pas prendre la menace à la légère non plus.

Lisez aussi sur la Corée du Nord

Déjà lu?