© iStock

Tigres VS drone: l'horrible vérité derrière les images qui ont fait le tour du monde

24 février 2017

Une vidéo montrant une dizaine de tigres qui pourchassent un drone en Chine a fait le buzz sur la toile. Derrière ces magnifiques images se cache une ferme peu reluisante qui se fait passer pour un refuge animalier. Le truc horrible c'est que ces tigres ont de grandes chances de finir en tapis et ossements pour faire... du vin.

Des images à couper le souffle, la nature dans toute sa splendeur, on était prêt à utiliser tous les superlatifs. Sauf que selon Motherboard, on est très loin d'un conte de fée.

Ces tigres proviennent d'une ferme dans le nord-est de la Chine, non loin de la Sibérie. Derrière sa couverture de refuge animalier, le "Harbin Siberian Park" est en fait une véritable boucherie.

John T. Platt, un journaliste scientifique, a été le premier à repérer l'entourloupe. "Big Cat Rescue" a confirmé ses propos. Si au départ, des bus remplis de touristes étaient régulièrement de passage, le refuge s'est vite transformé en abattoir. Les tigres sont tués pour que les braconniers puissent récupérer les os, la fourrure, la viande et même une spécialité chinoise appelée "l'os à vin".

Des ossements de tigre pour faire du vin

Eh oui, en Chine on fait du vin avec des ossements de tigre. Si la pratique est interdite depuis 1993, elle est largement tolérée par les autorités chinoises qui ferment les yeux la plupart du temps sur ce marché juteux. Une visite de certains journalistes en 2014 avait conduit à un constat peu reluisant: "les tigres étaient dans des conditions de vie déplorables... les marchants vendaient ouvertement les ossements qui provenaient aussi bien de tigres d'élevage que de tigres sauvages".

Cette année encore, la "Born Free Fondation", une organisation qui se préoccupe du bien-être animal, a fait part de ses préoccupations concernant des tigres "obèses et malades" qui séjournent dans le parc.

En Chine, il reste à peu près 200 fermes de ce type. De l'autre côté, il ne reste probablement qu'une vingtaine de tigres sibériens sauvages. En 2015, le "Harbin Siberian Tiger Park" se ventait d'avoir 800 animaux sur sa propriété. On peut aussi y trouver des lions d'Afrique, des tigres blancs et des léopards. Pour rappel, garder des tigres en captivité pour le commerce illégal est formellement interdit par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction depuis 2007.

Déjà lu?

Déjà lu?