© iStock

De plus en plus inquiétant: si ça continue comme ça, il n'y aura plus un seul ours polaire d'ici 2100

27 février 2017

C'est la Journée internationale de l'ours polaire ce lundi et c'est donc le moment idéal de rappeler que cette espèce est gravement menacée. Si le réchauffement climatique continue comme ça, il n'y aura plus un seul ours polaire dans la nature d'ici la fin du 21ème siècle. 

Dans les années 60 et 70, c'était la chasse qui était la plus grande menace pour les ours polaires. Depuis, les choses ont changé et c'est maintenant bel et bien le réchauffement climatique qui est devenu leur plus grand danger. Et le plus alarmant, c'est qu'ils risquent de complètement disparaître d'ici la fin du 21ème siècle. C'est ce qu'affirme The National Geographic. Tu imagines la chose? Tes petits enfants risquent de connaître un monde sans ours polaires.

2050

Le journal explique qu'il y a 19 populations d'ours polaires dans le monde: en Alaska, au Canada, au Groenland, en Norvège et en Russie. Au total, il y a entre 22.000 et 25.000 ours polaires dans le monde et ils sont tous menacés par le réchauffement climatique. En effet, la fonte des glaces, causée par le réchauffement climatique, détruit l'habitat des ours. "Si aucune action concernant le réchauffement climatique n'est prise, les scientifiques prédisent que tous les ours polaires auront disparu d'ici 2100 et deux tiers de la population totales des ours aura disparu d'ici 2050", affirme le site Polar Bears International.

Le site Polar Bears International te donne quelques conseils si tu veux faire bouger les choses, que tu sois un étudiant, un enseignant, un scientifique ou autre. Tu peux essayer de faire passer le mot autour de toi pour sensibiliser les gens et tu peux aussi soutenir financièrement l'organisation. Tu peux signer ici la pétition afin de réduire les émissions de CO2.

Et tu peux aussi tout simplement changer tes habitudes de tous les jours et vivre de manière plus écolo comme voter pour un parti vert, réduire ta consommation d'électricité, planter un arbre, prendre les transports en commun (plutôt que la voiture) ou carrément marcher, utiliser ton vélo plus souvent, etc. Bref, c'est plein de petites choses qui peuvent faire toute la différence.

Tout peut encore changer.

© Giphy

Lisez aussi

Déjà lu?