© iStock

On a relevé le défi: vivre une journée sans Facebook et c'est... euh

1 mars 2017

Hier, c'était la journée mondiale sans Facebook. Pour l'occasion, on a eu envie de tester ce que ça faisait de passer une journée sans aller DU TOUT sur le réseau social number one, en pleine semaine, alors qu'on bosse et tout et tout. Eh ben c'est pas si facile!!! Récit d'un jour... pas tout à fait comme les autres.

7h30

Café, pipi (pas "clope caca" pour moi, j'ai arrêté de fumer). Allumage de l'ordi. Challenge du jour: une journée TOUTE ENTIÈRE sans Facebook.

Chaud. Ou pas.

(Fais pas le malin, j'aimerais t'y voir...) (Surtout que si tu lis cet article, il y a de fortes chances pour que tu sois passé par Facebook. Donc bon...).

© Wonderlandgirlforever

8h30

J'suis dans le tram. Je tiens bon. Je regarde les gens du coup. Je vois cette femme enceinte debout, JE LA VOIS!!!!! Et même que je me lève pour lui laisser une place (je suis super sympa car je serais bien restée assise, cette journée est déjà assez dure comme ça). Je me fais la réflexion que ne pas aller sur Facebook PENDANT UNE JOURNÉE DE BOULOT, ça risque d'être quand même un peu chaud. Je vais devoir discuter avec mes collègues à la pause dej' au lieu de zoner sur Facebook. Ou vraiment bosser. L'angoisse.

12h

Comment on fait pour se passer de Facebook quand on fait le boulot que je fais??? Être journaliste sans Facebook, c'est comme être flic sans matraque. Quoiqu'on va peut-être pas trop développer ce sujet là ici, c'est pas vraiment le moment. M'enfin t'auras compris l'idée générale quoi.

J'entends mes collègues parler de trucs... Je ne suis pas au courant. Voilààààààà. J'ai toujours Twitter et Instagram, ok. Eh ben tu sais quoi? C'EST PAS PAREIL. Les vidéos concons, les gifs marrants et les statuts pourraves de mes amis me manquent, un peu. Juste un peu.

Je ne sais pas ce qu'a répondu la meuf dont j'avais commenté le post hier. Je me demande bien... Et ce pote à qui j'ai souhaité son anniv'? Au fait d'ailleurs, c'est l'anniv' de qui aujourd'hui? Si ça se trouve j'ai 12 mp, et je ne sais pas les lire. Bon, si urgence, les gens m'enverront un sms ou me téléphoneront, comme au bon vieux temps nan?

Ok faut que je me remette au boulot

18h

Ça va! Je commence à m'habituer en fait! Et je me fais la réflexion que de ne pas lire l'opinion politique du jour de Machine ou les commentaires des haters sous un article, ça fait du bien. Libérééééé délivréééééé! 🎶

© imgur

20h

Huuuuuh... On cherche un appart' en ce moment, et dur dur de ne pas pouvoir faire un tour dans tous les groupes Facebook "Bruxelles immo" divers et variés. Et si l'appart de nos rêves était là, affiché dans un album Facebook, avec déjà 20 personnes qui commentent "mp, mp, mp"? Arf. Tant pis. S'il nous passe sous le nez, c'est que c'était pas le bon. J'vais aller sur Immoweb, ça va me détendre.

Mon mec veut me montrer une photo qu'une nana qu'on connait (à peine) a postée. Je crie, je crie NONNNNNNNN!!!!!!!!! NO WAY. Je ne craquerai pas, sous quelque forme que ce soit. On ne m'aura pas. Mon mec a peur un peu, et me demande ce que j'ai.

Heureusement, arrive le moment matage de série qui fait que t'oublies tout, même tes 150 mp et l'appart' de rêve que tu as dû louper sur Face... Ouf. Merci Walking Dead.

© pinimg

23h

Je vais faire un TRUC DE FOU: prendre un bouquin et au lit!!!!!!!!!

Bilan

J'ai cédé ma place à une femme enceinte dans le tram, j'ai parlé à mes collègues, j'ai fait flipper mon mec un peu ok, j'ai pas trouvé l'appart de nos rêves, mais j'ai lu (plus) et j'ai bossé (mieux). Si ça c'est pas merveilleux!!! Ok, se passer de Facebook, quand c'est un important outil de travail, c'est pas évident. Mais sinon... ça va. Et même, ça fait du bien. Prochain challenge: une semaine sans Facebook. Peut-être pour l'année prochaine.

Who's in?

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?