© iStock

Rien de plus paradoxal: plus tu utilises les réseaux sociaux et plus tu te sens seul, la science a parlé

6 mars 2017

Grâce à Facebook et autres réseaux sociaux, tu peux rester en contact avec plein d'amis et même retrouver des personnes que tu pensais ne jamais revoir. Donc, tu es censé te sentir moins isolé. Pourtant, une étude récente révèle que les personnes qui utilisent les réseaux sociaux à outrance se sentent de plus en plus seul. 

Les possibilités que t'offrent les réseaux sociaux pour rester en contact avec tes potes ne manquent pas: publier des vidéos et photos sur leurs profils, leur envoyer des snap ou encore les marquer sur des photos de chats ou sur des "memes". Tu restes parfois des heures sur ton téléphones à scroller ton fil d'actualité Facebook pour trouver la photo idéale qui fera marrer tes potes.

Mais attention, une étude récente révèle que les personnes qui ont tendance à utiliser à outrance les réseaux sociaux se sentent de plus en plus seules et isolées. Paradoxal, n'est-ce pas? C'est en tout cas ce que les chercheurs de l'Université de Pittsburgh ont conclu suite à leurs analyses. Brian Primack, le directeur du centre de recherche des médias, des technologies et de la santé à l'Université de Pittsburgh explique: "En soi, nous sommes tous des créatures sociales, mais la vie moderne tend à nous compartimenter au lieu de nous rassembler."

Une problématique loin d'être neuve

En fait, cette problématique de l'isolement intéresse depuis quelques années les chercheurs. En 2014, une première étude était publiée et révélait que les personnes qui utilisaient le plus les réseaux sociaux avaient une faible estime d'eux-même.

A l'époque, ils avaient interrogé 1.787 adultes âgés de 19 à 32 ans. Ils les avaient questionné sur la fréquence et le temps passé sur les 11 réseaux sociaux les plus populaires: Facebook, Youtube, Twitter, Google Plus, Instagram, Snapchat, Reddit, Tumblr, Pinterest, Vine et Linkedin. Les résultats parlent d'eux-même: les personnes qui utilisent les réseaux sociaux plus de deux heures par jour se sentent deux fois plus isolées socialement que celles qui passent moins de 30 minutes sur les réseaux. Pire, celles qui squattent Facebook et les autres plateformes plus de 58 fois par semaines sont trois fois plus isolées que celles qui ne fréquentent que neuf fois les réseaux sociaux en sept jours.

En fait, les chercheurs de l'Université de Pittsburgh s'interrogent: est-ce parce qu'ils se sentent seuls que les gens vont sur les réseaux ou est-ce que l'utilisation de ces réseaux sociaux les conduit à se sentir isolés? Elizabeth Miller, une des principales auteurs de l'étude, explique: "Il est possible que les jeunes adultes qui initialement se sentaient socialement isolés se tournent vers les médias sociaux. Ou peut-être que leur utilisation accrue des médias sociaux a en quelque sort conduit à se sentir isolé du monde réel. Il se pourrait également qu'il s'agisse d'une combinaison des deux."

Identifier les causes de cet isolement

C'est bien beau d'avoir des chiffres, encore faut-il comprendre pourquoi les personnes se sentent isolées. Les chercheurs de l'Université de Pittsburgh ont donc établi quelques théories. Selon eux, il y a trois facteurs qui font que les personnes se sentent de plus en plus seules.

Premièrement, et ça parait logique, tu as moins le temps pour de vrais interactions sociales quand tu passes la moitié de ta journée devant ton écran. Deuxièmement, tu as plus de chances de te sentir exclu sur les réseaux sociaux; par exemple quand tu vois tes potes publier des photos de soirées où tu n'es pas invité. Ça fait toujours mal à l'ego.

Enfin, les internautes ne sont pas du genre à publier des photos qui donnent une mauvaise image de leur vie. Les moments ennuyeux et stressants, on préfère les garder pour soi. Du coup, les vies que nous montrons sur le web sont souvent idéalisées, ce qui peut créer de la jalousie illégitime et donc créer un sentiment de mal-être puisque tu pourrais te dire "waw, qu'est-ce que sa vie a l'air géniale comparée à la mienne!"

Et toi? Tu te retrouves dans ces théories?

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?