© YouTube

Après la Russie, c'est maintenant la Malaisie qui censure La Belle et la Bête... à cause du petit "moment gay"

14 mars 2017

Après la Russie, c'est au tour de la Malaisie de prendre des mesures par rapport au "premier moment gay" de Disney. Le Conseil de la censure de l'État demande de retirer la scène ambigüe entre Gaston et LeFou et n'autorise pas la diffusion aux moins de 13 ans. Du coup, Disney a préféré postposé la sortie dans les cinémas malaisiens.

Un fail de plus pour Disney. Il pensait se mettre au goût du jour en tournant le premier "moment gay" de toute son histoire dans La Belle et la Bête. Mais visiblement, cette scène pose problème en Asie. La Russie l'a accusée de faire "une propagande honteuse" de l'homosexualité et a interdit la diffusion du film aux moins de 16 ans dans ses cinémas. Maintenant, c'est au tour de la Malaisie.

Le Conseil de la censure de l'État malaisien affirme que "les scènes de promotion de l'homosexualité sont interdites". Ce qu'il n'aime pas? De nouveau, le tout petit moment où Gaston (aka Luke Evans) est un peu chamboulé et doute de ses sentiments pour son pote Lefou (aka Josh Gad), entre admiration et amour. Du coup, les Studios Disney ont préféré suspendre la diffusion du film dans le pays, "pour une durée indéterminée".

13 ans minimum

La censure malaisienne ne comprend pas la décision de Disney. Après réunion, elle avait finalement accepté la sortie au cinéma de La Belle et La Bête, prévue ce jeudi. Mais elle posait deux conditions: la scène entre Gaston et LeFou devait être coupée, et il fallait avoir 13 ans pour voir le film.

Eh oui, en 2017, la Malaisie n'est toujours pas à l'aise avec l'homosexualité à l'écran. En 2010, elle a assoupli quelque peu ses règles de censure par rapport aux contenus sexuels et religieux. Mais elle reste très stricte en matière de bisous ou câlins un peu trop "passionnés" et de bikinis un peu trop étroits.

En outre, les nouvelles règles de la censure n'autorisent les personnages gays dans les films, seulement s'ils sont représentés de manière négative ou s'ils montrent des signes de "regret". La sodomie, même consensuelle, est même passible de vingt ans de prison et de coups de fouet... Bienvenue au 21e siècle!

Ni les Malaisiens ni les Russes n'aiment la relation ambigüe entre Gaston et Lefou:

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?