© iStock

"Couper les cornes des rhinocéros n'est qu'une mesure complémentaire", Pairi Daiza met le paquet pour protéger ses pensionnaires

16 mars 2017

Samedi passé, à la suite de la mort et l'écornement d'un rhinocéros d'un zoo français, Pairi Daiza a pris une décision forte: couper les cornes de leur rhinocéros. Même si l'opération est indolore pour l'animal, on s'est demandé s'il n'y avait pas d'autres solutions pour protéger les rhino. Nous avons donc contacté Pairi Daiza: il ne s'agit en fait que d'une mesure complémentaire à d'autres systèmes de sécurité. 

Le 6 mars dernier, des braconniers se sont introduits dans un zoo français pour voler la corne d'un rhinocéros et tuer l'animal. Un acte affreux qui a des répercussions dans les parcs animaliers belges. En effet, quelques jours après les faits Pairi Daiza prenait la décision de couper les cornes de ses propres rhinocéros pour les protéger.

À l'heure actuelle, les cornes des rhinocéros de Pairi Daiza ont déjà été coupées. Pas entièrement, il reste quand même un bout. Même si l'opération est complètement indolore pour l'animal puisque les cornes sont similaires à nos cheveux ou à nos ongles, on s'est demandé si il y avait d'autres solutions pour protéger les animaux. Newsmonkey a donc contacté Aleksandra Vidanovski, porte-parole de Pairi Daiza.

Une mesure complémentaire

En fait, couper les cornes n'est qu'une mesure complémentaire pour assurer l'entière sécurité des rhinocéros explique Aleksandra Vidanovski: "D'autres mesures de sécurité ont été prises, évidemment. Couper les cornes n'est qu'une précaution supplémentaire pour protéger les animaux. Par contre, nous ne commentons pas les autres mesures de sécurité que nous avons prises pour éviter que cela ne s'ébruite et facilite la tâche des braconniers."

Mais du coup, les rhino sont-ils destinés à vivre le reste de leur vie sans corne? C'est tout de même l'élément qui caractérise le mieux l'animal. À ce propos, la porte-parole de Pairi Daiza ne peut donner de réponse claire: "c'est une mesure qui pourrait être renouvelée si nécessaire. Mais si la situation le permet, nous laisserons leur corne au rhinocéros." À voir comment la situation évolue, donc.

Les autres animaux en sécurité

En fait, les cornes de rhinocéros sont recherchées pour leur caractère aphrodisiaque. "C'est complètement faux, la poudre de corne de rhinocéros n'est absolument pas aphrodisiaque, c'est juste une fausse raison pour les revendre" explique Aleksandra Vidanovski.

Mais alors, d'autres animaux pourraient être en danger, comme les éléphants et leur défense en ivoire qui pourrait, pourquoi pas, intéresser les braconniers. À ce niveau, il n'y a pas de risque selon Aleksandra Vidanovski: "Il n'y a que les éléphants mâles qui ont des défenses. Et à Pairi Daiza, nous avons principalement des femelles. Nous n'avons qu'un mâle et ses défenses sont déjà raccourcies pour éviter tout accident avec les visiteurs."

Déjà lu?

Déjà lu?