© Capture d'écran

Ça sent le flop pour Netflix: sa série Iron Fist se fait dégommer par la critique... avant sa sortie

16 mars 2017

Après Daredevil, Jessica Jones et Luke Cage, Netflix veut continuer à surfer sur la vague des super-héros Marvels avec Iron Fist. Mais alors que cette nouvelle série sort le 17 mars, la critique est unanime: c'est un gros flop. Pas vraiment une bonne publicité...

Douze ans après avoir disparu dans l'Himalaya après un crash d'avion, Danny Rand revient à New York pour récupérer la société de ses parents. Plein aux as, le mec est aussi doté d'un super pouvoir, qui lui permet de tout défoncer avec son poing, l'Iron Fist. Un pouvoir qui lui sera bien utile pour bastonner son ennemi, The Hand, qui est (comme par hasard) aussi en ville. Voilà pour le pitch d'Iron Fist, la nouvelle série Netflix/Marvel disponible le 17 mars sur le service de streaming.

Après Daredevil, le beau-gosse aveugle, Jessica Jones, la fille bad ass au caractère bien trempé, et Luke Cage, le gros nounours baraqué, Netflix va compléter son quatuor de super-héros, qui vont tous se retrouver dans The Defenders dans quelques mois. Mais Iron Fist apparaît comme le canard boiteux de la bande. Celui qui n'aurait jamais dû venir. C'est en tout cas l'avis, presque unanime, de la presse et des journalistes qui ont déjà pu se mater la moitié de la série.

Le coupable? Donald Trump

Aux States, les critiques font mal. Pour GQ, c'est le premier "super flop" pour un super-héros de Netflix. Avec "des scènes de combat ennuyeuses" (gênant, puisque c'est l'un des intérêts de la série...) ou "des épisodes d'une heure bien trop longs", la série fait tout pour "éviter d'être intéressante". Sur Vox, il est question de "stéréotypes" et de "scènes d'action ridicules" (décidément): la seule solution serait "une refonte complète, des dialogues à la structure du personnage principal". Les notes d'Iron Fist sur les scènes spécialisés sont aussi catastrophiques: 35/100 sur Metacritic ou 13/100 sur Rotten Tomatoes. Aïe.

Pour le Huffington Post français, il est question ici d'un "Iron Flop" avec un regret parmi tant d'autres: l'absence d'un super-méchant aussi flippant et charismatique que Wilson Frisk dans Daredevil. Télérama parle de son côté "d'un héros pas au poing" (admirez le jeu de mots) et regrette "le manque d'intensité (...) d'ambition et de talent" de la nouvelle série Netflix. Des mots qui font aussi mal qu'un bon "Iron Fist" dans la face...

Finn Jones, l'acteur principal, a déjà trouvé un coupable pour expliquer ces critiques: Donald Trump. C'est ce qu'il a déclaré à Radio Times: "Je pense que le monde a changé énormément depuis que nous avons filmé la série. Je joue un milliardaire américain blanc et super-héros, à une époque où le stéréotype du blanc américain milliardaire est devenu l’ennemi public numéro un, en particulier aux États-Unis". Taper sur Donald Trump, ça semble un peu trop facile ici...

Reste à voir ce que pensera le public de la série. Réponse à partir de vendredi 17 mars, avec un possible flop à venir pour Netflix...

Les téléspectateurs sont un peu perdus du coup

Mais ils vont quand même mater

Netflix/Marvel risquent gros

Et le problème, c'est que ça va inspirer des jeux de mots pourris...

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?