© Twitter

Un chiot a été abattu dans un aéroport en Nouvelle-Zélande, juste parce qu'il était sur la piste et retardait les vols

17 mars 2017

Cette nuit, le Service de sécurité de l'aéroport d'Auckland, en Nouvelle-Zélande, a commis un geste inacceptable. Il a demandé à la police de tirer sur l'un de ses chiens qui s'était échappé sur les pistes. Ok, cet incident a retardé 16 vols, mais n'y avait-il pas une autre solution moins radicale? La polémique gronde sur les réseaux sociaux.

La police a-t-elle le droit de sortir son arme et d'abattre un chien un peu rebelle pour le rappeler à l'ordre? Le débat fait rage en Nouvelle-Zélande, et même partout sur les réseaux sociaux, depuis l'incident qui s'est déroulé cette nuit.

Grizz, un Border collie de dix mois, était en phase d'entraînement pour détecter des bombes et explosifs à l'aéroport d'Auckland, dans le sud de la Nouvelle-Zélande. Dans six mois environ, le Service de Sécurité de l'Aviation (l'Avsec) d'Auckland allait lui remettre son "diplôme". Mais cette nuit, les choses ont dérapé. Grizz s'est échappé du van où il était censé dormir et a déboulé sur les pistes de décollage. Cela a provoqué un beau bazar à l'aéroport et retardé seize vols.

"Nous avons tout essayé"

Le personnel de l'aéroport a essayé de l'attraper pendant trois heures, sans succès. Mike Richards, le porte-parole de l'Avsec s'est expliqué: "Une fois localisé, il ne laissait personne s'approcher de lui et il continuait à courir sur les pistes. Nous avons tout essayé [pour l'attirer]: de la nourriture, des jouets, des autres chiens, mais rien ne marchait. La zone est trop vaste et trop ouverte pour pouvoir déplier une clôture mobile.

Pour finir, l'Avsec, lui-même, a ordonné à la police de lui tirer dessus... Et le pauvre Grizz est mort vers 4 heures du matin. Naturellement, cette histoire fait polémique sur les réseaux sociaux, et pas seulement du côté des Néo-Zélandais.

Voici la petite tête de Grizz

"RIP petit mec #Grizz"

Le tweet de l'aéroport annonçait d'abord que le chien "a été pris", puis a été modifié en "a été abattu"

"Malheureusement, un chien du Service de Sécurité de l'Aviation a été abattu ce matin à l'aéroport d'Auckland. L'équipe de l'aéroport a essayé de l'attraper pendant trois heures. Nos pensées vont à son maître."

Bizarre tout de même...

"Donc, vous avez attrapé le chien? (c'est ce que vous avez dit) Et vous l'avez tué une heure plus tard? Qu'est-ce qui est vrai? #AéroportAuckland #grizz #menteurs #démoniaque"

Un voyageur dont le vol a été retardé a aussi réagi

"C'est tellement horrible d'entendre que le chien de l'Aéroport d'Auckland a dû être abattu. Quelle issue incroyablement triste."

Les internautes du monde entier sont en colère sur Twitter

"Des animaux innocents payent le prix de la cupidité, l'impatience, la cruauté et la stupidité des humains. #Cecil #Harambe [ndlr: le gorille du zoo de Cincinnatti aux États-Unis, abattu en mai 2016 par le personnel du zoo après qu'un enfant soit tombé dans sa cage] et maintenant #Grizz #Auckland"
"Honte à vous @Aéroport_Auckland - absolument dégoûtant. #RIPGrizz"
"Et pourquoi on ne commencerait pas aussi à tirer sur les gens qui font des erreurs au boulot! #Aucklandairport #dégoûtant #vousdevriezavoirhonte #grizz"
"Les gens sont stupides... Je préfère bien plus un monde rien qu'avec des animaux #grizz"

Il y avait certainement d'autres solutions...

"Comme beaucoup d'autres, je suis horrifiée par la mort du chien détecteur de bombe, tué par la police à l'aéroport d'Auckland. Vous n'avez pas pensé à un tranquillisant plutôt? #GRIZZ"

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?