© EPA

Ce jour où Trump a foutu les One Direction à la porte de sa tour car ils ne voulaient pas voir sa fille

17 mars 2017

Il ne faut jamais contredire Donald Trump. Même quand il n'était pas président, le milliardaire avait déjà un sacré caractère. Les One Direction peuvent le confirmer. Le groupe avait carrément été dégagé de la Trump Tower car il ne voulait pas rencontrer la fille de Donald Trump.

Donald Trump n'est pas le meilleur ami des people, ce n'est pas nouveau. En même temps, il ne fait rien pour se faire apprécier. La preuve avec cette anecdote concernant les One Direction, racontée par Liam Payne au magazine Rollacoaster. Ou comment l'actuel président des États-Unis a jeté le groupe de sa Trump Tower car il n'avait pas voulu satisfaire l'une de ses demandes.

"Réveillez-les"

Liam Payne ne donne pas la date de cette histoire. Il explique juste que le groupe était à New York et séjournait à la Trump Tower. Sauf qu'à un moment donné, leur manager a reçu un coup de fil. C'était Trump, qui voulait que Liam et ses potes se bougent pour rencontrer sa fille (Ivanka? Ce n'est pas précisé non plus). Sauf que les stars dormaient. "Eh bien, réveillez-les" a répondu Trump.

Sauf que les One D n'ont pas voulu y aller. Et ça n'a pas plu au milliardaire qui a employé la manière forte: "Donc il était genre 'OK, je ne vous veux pas dans mon hôtel'. Et on a dû partir." Liam Payne ne précise pas où les One D sont partis ensuite.

Un sacré malentendu qui n'a pas empêché une chanson des One Direction d'être jouée le jour de l'investiture de Trump. Sauf que le groupe n'avait pas donné son accord pour que The Piano Guys (un autre groupe présent pour le concert d'investiture) reprenne sa chanson What Makes You Beautiful. De là à dire que c'était une vengeance de Donald Trump...

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?