© EPA

La Corée du Nord à la conquête de l'espace! Une nouvelle fusée est testée et approuvée mais pourrait servir à autre chose...

19 mars 2017

La Corée du Nord a décidé de saluer l'arrivée du sécretaire d'état américain Rex Tillerson en Chine d'une façon bien particulière. Elle a réalisé, en présence de Kim Jong-un, un test d'un nouveau moteur de fusée permettant d'envoyer des satellites dans l'espace. Sauf que ces moteurs pourraient très bien être utilisé sur des missiles... 

En ce moment, le secrétaire d'état américain Rex Tillerson est en pleine tournée asiatique. Après avoir rendu visite à ses homologues japonais et sud-coréens, l'Américain est en visite à Pékin pour rencontrer Xi-Jinping, le chef d'état chinois. C'était l'occasion rêvée pour Kim Jong-un et la Corée du Nord pour montrer de quoi ils sont capables. Ils ont en effet réalisé un nouveau test d'un moteur de fusée et si l'on en croit le leader nord-coréen, ça s'est plutôt bien passé: "Le monde va bientôt réaliser la signification de la victoire historique que nous avons signée aujourd’hui."

Petit provocation ce test? En effet, Rex Tillerson avait déclaré que Pékin et Washington avaient la volonté de "travailler ensemble pour voir si [ils pourraient] amener le gouvernement de Pyongyang à changer de position (...) et s’écarter du développement d’armes nucléaires". Ok, il ne s'agit que d'une fusée mais ces nouveaux moteurs pourraient parfaitement être utilisés pour quelque chose de plus dangereux...

Des missiles?

Hé oui, ces nouveaux moteurs de fusée pourraient parfaitement être installés sur des nouveaux missiles, nucléaires ou pas. De la parano? Peut-être mais il y a deux jours, on apprenait que le régime nord coréen avait déplacé son matériel pour lancer des missiles et atteindre les USA...

En tout cas, le test de ces moteurs est une véritable réussite si l'on en croit le Kim Jong-un: "Le développement et la mise au point d’un moteur à haute poussée nouvelle génération va aider à consolider les bases scientifiques et technologiques qui nous permettront d’atteindre le niveau mondial en matière de lanceurs de satellites et d’intervention dans l’espace." Malgré tout, les observateurs s'accordent à dire qu'il ne s'agit que d'une diversion pour cacher des tests à caractère militaire.

Fini d'attendre

Ces test débarquent quelques jours après l'annonce d'un changement de stratégie des États-Unis. Rex Tillerson a déclaré vouloir abandonner la "patience stratégique" mise en place par la précédent régime américain. Ce n'est pas tout, il a aussi affirmé qu'une opération militaire était une option "qui est sur la table". Ces nouveaux tests seraient alors une représaille?

En fait, c'est une gue-guerre sans fin à laquelle on assiste. Les dernières déclarations de Rex Tillerson interviennent après les deux tests de tirs de missiles de la Corée du Nord en 2016. Ce qui pousse Kim Jong-un a réalisé d'autres tests, bref: c'est un vrai cercle vicieux. En tout cas, en plus de pouvoir envoyer des satellites dans l'espace, la Corée du Nord pourrait désormais atteindre le pays de l'Oncle Sam avec ces missiles...les tensions entre les deux pays sont loooin d'être apaisées.

Déjà lu?

Déjà lu?