Déprimant: la Belgique est le pays de l'UE qui taxe le moins sur la pollution

6 avril 2017
© Eurostat

La Belgique est à l'arrière du peloton européen en ce qui concerne les taxes sur la pollution. Seuls 4,7% des taxes en Belgique sont aux bénéfices de l'environnement, contre 6% pour la moyenne européenne. Des pays comme la Croatie, la Slovénie et la Grèce sont même à 10%. Tout indique pourtant que l'on peut taxer davantage la pollution et moins le travail.

Le constat est sans appel: la Belgique fait partie des mauvais élèves européens en termes de taxes sur la pollution. Notre gouvernement se montre clairement réticent à l'idée de favoriser des mesures environnementales via la taxation. Seuls 4,7% de la manne fiscale belge provient de taxes sur la pollution, alors que nous sommes en tête des pays de l'Union européenne concernant la taxation sur le travail.

Au niveau européen, les trois quarts de la fiscalité sur l'environnement proviennent de taxes sur l'énergie. Concrètement, il s'agit des droits d'accise sur l'essence et le diesel. Ils représentent 76,7% de toutes les taxes environnementales européennes. 19,8% concernent encore les frais de transport et les 3,5% restants sur d'autres formes de pollution.

Un coût du travail élevé, des accises faibles

La Belgique ne déroge pas à cette règle: notre pays continue à se focaliser considérablement sur la hausse des taxes sur les carburants, en augmentant les accises donc. Mais nous ne sommes pas seuls à avoir cette politique: nos voisins comme la France, l'Allemagne et le Luxembourg sont aussi à l'arrière du peloton en compagnie de la Belgique. Et chacun sait qu'en augmentant les accises sur l'essence et le diesel, il y a toujours un risque de voir les usagers franchir la frontière pour faire le plein.

A l'opposé, il y a les Pays-Bas. Les taxes pour l'environnement sont à hauteur 9% du total. Le coût du travail y est aussi significativement plus bas.

Le changement fondamental qui doit s'opérer n'est pas pour tout de suite: la tarification routière est toujours difficile à faire bouger et ça ne viendra plus sous cette législature. En attendant, les voitures de société continuent à bénéficier d'un régime préférentiel. Soit dit en passant, les partenaires sociaux ne veulent d'ailleurs pas supprimer ce type de régime. Et pour rappel, la Belgique est toujours la championne du monde des files.

Déjà lu?

Déjà lu?