© YouTube

Bad buzz pour le film "À bras ouverts": tout le monde le voit comme un ramassis de clichés racistes et voici pourquoi

7 avril 2017

Depuis ce mercredi, tu peux aller voir le film français "À bras ouverts" au cinéma. Mais honnêtement, on ne te le conseille pas. Il suscite une vive polémique, tant du côté de la presse que des téléspectateurs français. Du début à la fin, ce n'est qu'une liste indénombrable de clichés sur les étrangers.

Si tu projetais d'aller voir À bras ouverts au cinéma ce week-end, il y a quelques petits trucs que tu dois savoir avant. Depuis que la bande-annonce est sortie, le film soulève une vive polémique en France surtout, mais aussi en Belgique. On t'explique pourquoi.

Initialement, le titre du film devait être Sivouplééé, en référence aux pauvres et aux mendiants. Face aux critiques, son réalisateur, Philippe de Chauveron, l'a finalement changé. Mais le scénario est resté le même: un ramassis de clichés sur les étrangers, qui fait presque la promotion des idées du Front National français. Au contraire de son film précédent Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? (où un couple de bourgeois catho se déchire quand leurs quatre filles se marient toutes avec des étrangers), À bras ouverts n'est pas du tout bien accueilli par la critique cinématographique.

Un couple de riches bobo qui accueille des Roms dans leur jardin

C'est, en fait, l'histoire de Jean-Etienne Fougerole (Christian Clavier) et de sa femme, deux intellectuels bobos qui vivent dans une luxueuse villa à Marnes-la-Coquette. Un jour, Fougerole vient faire la pub dans un débat télévisé de son nouveau roman À bras ouverts. Puisque dedans, il invite les riches à accueillir chez eux des gens dans le besoin, son opposant sur le plateau le met au défi d'appliquer ce qu'il préconise. Il accepte évidemment le challenge pour ne pas perdre la face.

Le soir-même, une famille de Roms sonne à leur porte, et là le film part en sucette. Face à eux, les Fougerole vont devoir revoir leurs idées de gauche, complètement déconnectées de la réalité. Et c'est parti pour l'avalanche de clichés: les Roms sont sales (ils ont d'ailleurs un cochon pour animal de compagnie), ils ont des chicots noirs à la place de dents, ils volent, ils n'ont aucune éducation (ils s'essuient même les fesses avec les pages d'un livre!), ils se ressemblent tous, ils sont trapus et poilus, le père est violent et frappe sur les gosses... Que des "blagues" racistes.

Bref, le film était censé faire rire, mais c'est complètement raté. La presse l'a dézingué et les internautes ne l'ont pas loupé sur les réseaux sociaux.

Voici d'abord la bande-annonce:

Sur Twitter, les internautes sont unanimes:

Que des clichés racistes

Même si c'est de la dérision, le film est indéfendable

Beaucoup ont décidé de le boycotter

D'applaudir les cinémas qui ne le diffusent pas

Et de prier pour qu'il fasse un flop

Même s'il y a peu d'espoir...

Certains le voient d'ailleurs comme un film de propagande des idées de Marine Le Pen (FN)

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?