© EPA

L'attaque du bus de Dortmund pourrait être d'origine terroriste, mais ce n'est pas la seule piste

12 avril 2017

Mardi soir, le bus de l'équipe de football de Dortmund a été touché par trois explosions. Un seul blessé est à déplorer heureusement: le défenseur Marc Batra a été envoyé à l'hôpital où il été opéré au poignet. Le match, quant à lui, a été reporté à ce mercredi soir. On ne connait pas encore le ou les auteurs de l'attaque. Le seul indice: une lettre laissée sur place à l'intention des enquêteurs. Il se pourrait que l'attaque soit terroriste.

On en sait un tout petit plus sur l'attaque qui s'est produite hier, contre le bus de l'équipe de Dortmund. Trois explosions ont touché le car qui transportaient les joueurs au stade de Dortmund pour disputer un match de Champion's League. Le défenseur espagnol Marc Bartra a été emmené à l'hôpital où il a été opéré au poignet. Quelques heures après les faits, le ou les auteur(s) de l'attaque n'ont toujours pas été identifiés. Cependant, une lettre a été laissée sur les lieux de l'évènement à l'intention des enquêteurs. La police a révélé son contenu au journal allemand Süddeutsche Zeitung.

"Au nom d'Allah..."

Suite à la lecture de la lettre, la police allemande envisage sérieusement la piste terroriste. En effet, comme le rapporte Süddeutsche Zeitung, la lettre commence comme ceci: "Au nom d'Allah le Miséricordieux..." le reste de la lettre est une revendication de l'attaque de mardi soir.

La lettre ferait aussi référence à l'attaque sur le marché de Noël de Berlin en décembre dernier. L'auteur de la lettre accuserait les Allemands d'être responsables de la morts de musulmans dans le califat de l'État Islamique.

La lettre vise et nomme aussi Angela Merkel. La police semble pour l'instant privilégier la piste islamique dans la mesure où un suspect lié au terrorisme a déjà été arrêté, un autre interrogé. Leurs deux appartements auraient aussi été perquisitionnés.

Il est cependant hors de question d'affirmer que cette attaque a été perpétrée par l'organisation terroriste. En effet, les autorités sont méfiantes et pensent qu'il est possible que cette lettre n'ait comme seul objectif d'emmener les enquêteurs sur une fausse piste.

Extrême droite et extrême gauche

Les autorités n'excluent d'ailleurs pas la piste d'une attaque de militants d'extrême-droite. Damien McGuinness, un journaliste de la BBC explique: "Le Borussia Dortmund a récemment été victime d'hooliganisme violent d'extrême-droite. Cela a entrainé des sanctions et des interdictions de stade pour plusieurs personnes. Des menaces de morts avaient été adressées à la direction du club."

Un groupuscule d'extrême droite... Ou d'extrême gauche? En effet, aux alentours de minuit, un groupe d'antifasciste a publié sur son blog un message où il explique revendiquer l'attaque, selon Die Welt. "Aujourd'hui, nous avons attaqué le bus du BVB avec des explosifs fabriqués spécialement pour l'occasion" pouvait-on lire dans l'article qui été supprimé depuis. L'auteur de l'article explique également que cette attaque vise la politique du club qui n'a pas assez lutté contre le fascisme dans le stade. L'article n'a pas été authentifié ni officialisé par les autorités.

Comment va Bartra?

Marc Bartra, âgé de 26 ans, est le seul blessé de l'attaque avec un policier à moto. Il a été touché au poignet et a été emmené à l'hôpital hier soir. Bartra a été opéré et le président de Dortmund, Reinhard Rauball, en a profité pour donner des nouvelles de son joueur: "Marc a été opéré pendant la nuit. Malheureusement, l'opération s'est avérée plus difficile que prévu."

Heureusement, l'opération est maintenant réussie et le jeune défenseur est tiré d'affaire. Sans surprise, le directeur général du club a aussi déclaré que l'équipe est en état de choc et que le club ne cédera pas "au terrorisme".

Les bombes

Suite à une conférence de presse donnée à 14h par le Parquet, on en sait maintenant un peu plus sur la fabrication des engins explosifs. Ces bombes contenaient des morceaux de métal qui ont endommagé une partie du bus. Le bilan aurait pu être plus dramatique parce que un de ces bouts de métal est venu se loger dans un repose tête d'un siège du bus. Ces explosifs avaient une portée de 100 mètres, ont également indiqué les autorités.

Par contre, le match opposant Dortmund à Monaco aura bien lieu ce soir au Signal Iduna Park. On se demande avec quel état d'esprit joueront les 22 acteurs de la rencontre. Le ministre de l'Intérieur De Maiziere se rendra en tout cas au stade "par solidarité.

Déjà lu?

Déjà lu?