© EPA

Encore un fail pour l'application d'alerte attentat SAIP en France: elle n'a pas fonctionné après la fusillade à Paris

21 avril 2017

L'application SAIP (Système d'alerte et d'information des populations) a été lancée en France en juin dernier. Elle est censée prévenir ses utilisateurs "en cas de suspicion d’attentat ou d’événement exceptionnel susceptible de résulter d'un attentat". Mais elle n'est vraiment pas au point: elle n'a (encore) pas fonctionné après la fusillade sur les Champs-Élysées qui a coûté la vie à un policier jeudi soir.

"Nous sommes convaincus" que la piste est "d'ordre terroriste": voilà ce qu'a annoncé François Hollande peu après 23h hier. Le président de la République française a pris la parole après la fusillade sur les Champs-Élysées, durant laquelle un policier a été tué et deux autres blessés. La section anti-terroriste du parquet de Paris s'est rapidement saisie de l'affaire, signe que les autorités françaises se sont dirigées très vite vers la piste terroriste. Mais cela n'a pas suffi à déclencher une alerte sur l'application SAIP (Système d'alerte et d'information des populations) sur smartphone, a remarqué BuzzFeed.

Elle a été lancée en juin dernier pour permettre à ses utilisateurs d'être prévenus en cas d'attentat, de suspicion d'attentat ou d'attaque résultant d'un attentat. Mais c'est à se demander son utilité. Elle n'avait pas fonctionné après l'attaque au camion en juin 2016 à Nice, ni en février dernier quand un policier a été attaqué au Louvres. Et elle n'a pas non plus été utilisée donc pour la fusillade de jeudi soir à Paris. Ce qui a fait halluciner les internautes.

Gros fail encore

C'est à se demander à quoi elle sert vraiment

Gênant: le compte Twitter parodique SAIP a liké certaines critiques

Autant se servir de Google en fait

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?