Et c'est reparti: cette fois, c'est une famille avec deux enfants qui a été expulsée d'un avion surbooké 

5 mai 2017

Delta Airlines a expulsé une famille avec deux enfants (1 et 2 ans) d'un avion surbooké qui partait de Maui (Hawaï) pour Los Angeles. La compagnie a même menacé la famille de l'envoyer en prison. Elle s'est depuis excusée.

Il y a quelques semaines, Delta Airlines a expulsé un homme qui avait juste utilisé les toilettes de l'avion. (Lire: Et maintenant, Delta Air Lines s'y met: la compagnie a dégagé un passager, juste parce qu'il est allé aux toilettes)

Cette fois, Brian, Brittany Schear et leurs deux enfants en bas âge ont été expulsé d'un avion parce qu'ils voulaient installer leur enfant de deux ans sur la place inoccupée à leur côté. Le bébé aurait dormi dans un siège auto, attaché par la ceinture de sécurité de l'avion.

Delta a fait débarquer la famille parce que la place libre n'était pas réservée au nom du bébé mais au nom du fils aîné de la famille qui était parti sur un autre vol. La famille a dû racheter de nouvelles places sur un vol qui partait le lendemain et payer une nuit d'hôtel.

Le père a expliqué aux hôtesses qu'il avait acheté une place supplémentaire justement pour que son bébé puisse être installé sur son propre siège. Au début, il semblerait que le steward de Delta ait déclaré: "parce que le vol est surbooké, vous devez prendre l'enfant sur vos genoux afin de libérer une place". Le père a refusé parce qu'il avait payé le prix plein pour ce siège.

Faux

Les agents de sécurité de l'avion ont menacé les parents de les envoyer en prison s'ils ne quittaient pas l'avion. Après, ils ont tenté de se justifier: le siège auto n'était pas autorisé, les enfants auraient dû rester durant tout le vol sur les genoux des parents.

Mais c'est totalement faux. À l'inverse, il est conseillé de placer ses enfants dans un siège auto, comme le recommande la Federal Aviation Administration et les consignes de sécurité de... Delta Airlines. La compagnie aérienne encourage d'ailleurs sur son site les parents à acheter des sièges auto séparés pour leurs jeunes enfants.

"Nous cherchons toujours les meilleurs solutions. Nous sommes désolé que cette situation soit arrivée", a déclaré Delta. La famille a finalement été remboursé pour les nouveau tickets d'avion et la nuit à l'hôtel.

Surbooké

Il faut savoir que l'avion dans lequel la famille voulait voyager était en réalité surbooké. Les quatre places qui ont été libérées après que la famille ait été débarquée ont directement été remplies par d'autres passagers qui avaient un ticket... mais pas de siège.

Déjà lu?

Déjà lu?