© iStock

Tu as aussi l'impression de payer très cher pour ton avocat? Cette fois, tu peux mettre la faute sur les hipsters

12 mai 2017

Le prix de l'avocat a carrément explosé ces dernières années. C'est le fruit dont le prix a le plus augmenté parmi les fruits et légumes. Pour quelle raison? La sécheresse joue un grand rôle mais c'est surtout un effet de mode qui fait que l'offre ne sait plus suivre la demande. Tout le monde en veut mais la planète ne suit pas le rythme.

Rien de tel qu'un petit tartare saumon-avocat pour rendre la journée merveilleuse. Ou un tartare asperge-avocat pour les végétariens. C'est frais, c'est bon et rares sont les personnes qui n'aiment pas ça. Le seul problème, c'est le prix de l'avocat. Tu n'as pas l'impression que l'avocat est devenu sacrément cher ces dernières années? Effectivement, c'est le cas.

On a un peu survolé les prix de l'avocat sur le marché belge et les voici. Au marché matinal de Bruxelles, le prix pour les commerçants tourne aux alentours d'1€ la pièce. En grande surface, c'est plus cher. Chez Colruyt, l'avocat bio est à 1,50€ et l'avocat normal à 1,39€. Chez Delhaize, il est à 1,59€ la pièce tandis que Carrefour le vend à 1,45€. Et chez les particuliers, c'est encore légèrement plus cher. Au magasin bio du Dolma, par exemple, il est à 1,68€.

Bref, le prix consommateur de l'avocat est situé entre 1,40€ et 1,70€. C'est cher pour un fruit avoisinant les 160 grammes, noyau et pelure compris. Pourquoi le prix de l'avocat est aussi élevé? Est-ce que cela a toujours été le cas?

Manger de l'avocat, c'est tendance

"C'est fou. L'avocat est super à la mode en ce moment. Tout le monde en veut", nous confie Vincent Phillipot, le chef du restaurant végétarien Dolma. Selon le journal Bloomberg, c'est la faute aux hipsters qui ont rendu le produit hyper tendance. Le journal financier titre avec provoc' "C'est de la faute des hipsters si ces produits sont si chers", en parlant notamment de l'avocat. En raccourcissant, on pourrait dire que les hispters créent la tendance et que le marché les suit.

Et il n'y a pas photo: la tendance actuelle dans la bouffe, c'est d'y taper de l'avocat. Entre #avocado dans Instagram et 5,8 millions de photos te montreront des plats à base d'avocats: des californias rolls, des salades fraîches, des tartares, des tartines folles... Sur Pinterest, tu peux scroller à l'infini tant le monde de l'avocat est diversifié et esthétisé à l'extrême. Sur YouTube, 1,4 millions de vidéos ne parlent que d'avocats. Ce n'est qu'un aperçu, mais cela donne une idée de l'importance qu'a pris ce petit fruit crémeux.

Une information que nous confirme Roel Dekelver, porte-parole des supermarchés Delhaize. "Le prix de l'avocat a très fort augmenté ces cinq dernières années. Il a quasiment doublé. C'est la plus grosse augmentation que Delhaize a connu au niveau des fruits et légumes. La demande est si grande que même l'offre ne peut plus suivre. Les cinq principaux pays qui ne peuvent plus suivre cette demande sont le Chili, le Mexique, l'Afrique du Sud, le Pérou et l'Espagne."

Culture vs sécheresse

La demande est-elle si grande? Selon le site Planetoscope, "la production mondiale d'avocats représente 161 kilos par seconde, soit 5,1 millions de tonnes par an". Sur cette énorme quantité, 30% viendrait uniquement du Mexique. Malheureusement, le Mexique et les autres n'arrivent plus à suivre.

Pourquoi? 1) Parce que leurs terrains d'avocats ne produisent pas assez. 2) Parce qu'ils doivent affronter des problèmes climatiques. "Les producteurs d'avocats cherchent à augmenter la taille de leurs terrains et à planter plus d'arbres afin de répondre à cette demande ", ajoute Dekelver, "mais pour le moment, ils ne produisent pas encore suffisamment".

Et ce n'est pas tout. En Californie, la production a chuté de 44% à cause de problèmes de sécheresse. Au Mexique, des grèves ont entraîné une baisse de la production de 30%. Au Pérou, les inondations ont gravement perturbé la production traditionnelle. Face à ce déficit, il reste le Maroc et l'Espagne comme très gros producteurs. Mais ils sont loin de pourvoir à la demande mondiale.

Résultat: le prix augmente

En mars 2017, le site Fresh Plaza, spécialisé dans le marché des fruits et légumes, écrivait déjà: "Le marché belge ressent les effets de la tempête au Pérou. L'offre est faible, donc les prix ont augmenté et ils ne devraient pas retomber de sitôt". Et effectivement, le prix a augmenté en Belgique en avril et en mai.

Pour des sociétés comme Calavo Growers, c'est tout bénéf. L'entreprise américaine Calavo Growers est un leader sur le marché de l'avocat. Le groupe en vend sous toutes les formes possibles: entiers, découpés, en pâte, en guacamole, en salade, en sandwich, en sauce...

Cette folie de l'avocat, qui dure déjà depuis de nombreuses années, lui a été très profitable. Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessus, réalisé par Google Finance, la société a explosé sur le marché. En 14 ans, sa valeur boursière s'est envolée de façon fulgurante. Et tout ça, grâce aux hipsters.

Déjà lu?

Déjà lu?