Image d'illustration.

© iStock

L'être humain est vraiment crade: 38 millions de déchets en plastique ont été trouvés sur une superbe petite île du Pacifique

16 mai 2017

Une équipe de scientifiques a fait une terrible découverte sur la planète: l'Île Henderson, une petite île du Pacifique Sud classée au patrimoine mondial de l'Unesco pour sa remarquable faune et flore, croule désormais sous les déchets en plastique. Une pollution vraiment alarmante.

L'Île Henderson est une petite île inhabitée située dans la partie orientale de l'océan Pacifique Sud. Sans la présence de l'homme, on pourrait s'attendre à un paysage paradisiaque: de belles plages de sable doré et une eau transparente très propre. Et pourtant, ce n'est pas du tout à quoi elle ressemble aujourd'hui.

Cet endroit reculé est devenu l'un des plus pollués au monde. Des scientifiques de l'Université de Tasmanie en Australie et de la Royal Society for the Protection of Birds au Royaume-Uni (la Société royale pour la protection des oiseaux) y ont découvert près de 38 millions de déchets en plastique provenant d'un peu partout dans le monde (Allemagne, Canada, Nouvelle-Zélande...). Cela représente environ 17,6 tonnes de plastique. C'est la plus grande densité jamais enregistrée dans le monde, défiant tout ce qu'auraient pu imaginer les chercheurs, selon le Guardian qui cite l'une des scientifiques.

La majorité des débris (environ 68 %) n'est même pas visible: environ 4.500 déchets par mètre carré sont enterrés dans le sol à une dizaine de centimètres de profondeur. Et près de 13.000 nouveaux déchets se déversent chaque jour dans l'eau.

Des centaines de crabes et autres animaux menacés

Le plus triste, c'est que l'île est classée au patrimoine mondiale de l'Unesco et figure "parmi les rares atolls du monde à avoir conservé une écologie pratiquement intacte". Elle présente d'ailleurs une diversité biologique remarquable: sur ses 3.700 hectares, elle possède dix espèces de plantes et quatre oiseaux endémiques.

Sauf qu'ils sont aujourd'hui tous menacés. Les scientifiques notent ainsi que des centaines de crabes ont trouvé refuge dans des bouchons et des pots de cosmétique, entre autre. Tous des déchets tranchants et toxiques. L'un d'entre eux a même été découvert vivant dans la tête d'une poupée. Simplement écoeurant. Les tortues et les oiseaux sont également menacés, car aucun endroit de l'île n'est désormais habitable.

C'est un signal noir de plus pour notre planète, et une preuve de l'étendue catastrophique de la pollution du plastique dans les mers et océans.

Déjà lu?

Déjà lu?