Le F-16 Fighting Falcon que l'armée américaine utilise en Syrie

© epa

Trump VS Assad? C'est la deuxième fois que les États-Unis bombardent les forces du régime syrien

18 mai 2017

Les États-Unis ont à nouveau bombardé des positions tenues par les forces armées de Bachar el-Assad, en Syrie. Ils ne savent pas encore si ces attaques ont causé des morts.

Les États-Unis ont lancé ce jeudi une attaque aérienne sur les forces gouvernementales pro-syriennes alors que celles-ci se déployaient sur leurs nouvelles positions de combats aux alentours de la base militaire de Tanf, révèle Buzzfeed News.

Des sources anonymes ont déclaré que les forces américaines avaient frappé plusieurs véhicules, dont un tank et un bulldozer mais elles ne savent pas encore si ces bombardements ont tués des membres de l'armée syrienne.

Tanf

Les forces américaines sont installées dans la base de Tanf, pas très loin de Homs, en Syrie, et non loin de la frontière jordanienne. Selon un porte-parole de la défense, le front des pro-Assad, constitué de forces iraniennes, de milites chiites et du Hezbolla, aurait tenté d'approcher la base américaine.

Selon Buzzfeed, l'armée qui lutte encore au nom du tyran Bachar el-Assad serait entrée dans une zone pré-établie comme non-conflictuelle sans en demander l'autorisation. Les troupes alliées ayant perçu cette entrée comme une menace, elles ont lancé une attaque aérienne. Le journal cite des sources anonymes car le Pentagone n'a pas encore confirmé l'information.

C'est la deuxième fois que l'armée américaine bombarde les forces pro-Assad. La première a eu lieu le 7 avril 2017, en représailles à l'usage d'armes chimiques sur les civils à Khan Cheikhoun. Est-ce que ces frappes aériennes signent le début d'un bras de fer musclé entre le président des États-Unis et l'homme encore à la tête du gouvernement syrien?

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?