© iStock

Pour Marghem, la Belgique n'est pas capable de réduire ses gaz à effet de serre comme il était prévu

6 juin 2017

D'ici 2030, la Belgique devrait normalement baisser de 35% ses émissions de gaz à effet de serre. Pour la ministre de l'Environnement Marie-Christine Marghem (MR), cet objectif est trop ambitieux. Le gouvernement Michel ne semble pas du même avis.

Vu le nombre de camions et de véhicules qui transitent chaque jour en Belgique, ça risque d'être difficile de réduire la production de gaz à effet de serre dans le plat pays. Tel est en substance le message de la ministre fédérale de l'Énergie, de l'Environnement, du Développement durable Marie-Christine Marghem (MR).

En 2016, la Commission européenne avait demandé à la Belgique de réduire de 35% ses émissions de gaz à effet de serre pour l'horizon 2030. Mais selon la porte-parole de la ministre fédérale Marie-Ange Dhondt, citée par les titres de Mediahuis, "la Commission européenne tient trop peu compte du fait que nous sommes un pays de transit avec beaucoup de poids lourds étrangers et avec une infrastructure vieillissante."

Désaccord avec le gouvernement

La ministre Marghem veut donc s'entretenir avec les institutions européennes car "nous devons négocier au niveau européen pour abaisser cet objectif de 35%", ajoute la porte-parole. Mais cette position est loin d'être celle du gouvernement.

Les intentions de Marghem ne reflètent "pas la position du gouvernement", a déclaré mardi le Premier ministre Charles Michel, via son porte-parole. "Nous savons qu'il s'agit d'objectifs climatiques très ambitieux, mais nous allons tout faire pour nous y tenir", a-t-il indiqué à l'agence Belga, explique La Libre.

Voitures de société

Dans un rapport datant de 2016, la Commission européenne pointait du doigt... les voitures de société comme principales responsables de la production des gaz à effet de serre en Belgique.

"Des investissements supplémentaires dans les infrastructures de transport et la capacité de production d’énergie pourraient cependant contribuer à réduire les émissions. Le traitement favorable que la Belgique continue d’accorder aux voitures de société favorise la pollution, les embouteillages et les émissions de gaz à effet de serre", pouvait-on lire dans ce rapport.

Alors, le problème vient des infrastructures vieillissantes ou des voitures de société?

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?