Documentaire inédit sur la vie de Whitney Houston au cinéma Belgique

7 juin 2017
!
Cet article a été rédigé par l'un de nos visiteurs. Si tu souhaites y réagir ou écrire un article dans notre Zoo, fais-toi plaisir! Lis ici comment procéder.
© Whitney: Can I Be Me

C’est en 2012 que l’on a appris le décès inopiné de la diva de la soul, Whitney Houston. C’est aussi cette année-là que Whitney Houston devait fêter ses quarante ans de carrière professionnelle... Pour rendre hommage à la plus légendaire des chanteuses, Kinepolis Belgique présentera, le dimanche 25 juin et le lundi 26 juin à 19h45, le tout nouveau documentaire intitulé "Whitney: Can I Be Me", un film inédit qui offre un angle de vue unique sur la vie de cette star planétaire.

Même si la chanteuse américaine Whitney Houston a été reconnue comme l’une des plus belles voix féminines de tous les temps et qu’elle a enchaîné plus de tubes en tête des hit-parades que les Beatles, elle n’a jamais eu la liberté d’être celle qu’elle voulait devenir. À l’âge de 48 ans, elle meurt tragiquement, noyée dans son bain, après avoir absorbé une dose massive de cocaïne et d’alcool. Cinq ans après son décès inopiné, le réalisateur Nick Broomfield, célèbre pour ses documentaires musicaux Kurt & Courtney (1998) et Biggie & Tupac (2002), présente son tout nouveau film Whitney: Can I Be Me. Dans ce documentaire, il explore en collaboration avec l’ami intime de Whitney, Rudi Dolezal, la raison de ses grands succès et la chute vertigineuse de la plus grande icône mondiale de la soul. Lors de la tournée mondiale de la star, My Love Is Your Love, Dolezal a réalisé plus de 500 heures d’enregistrements inédits qui ont finalement servi de base à ce documentaire. Il y a réuni des témoignages de proches de Whitney comme son garde du corps David Roberts.

"Tout le monde connaît son talent exceptionnel en tant que chanteuse, mais peu savent qui était vraiment la femme derrière la star", explique Leendert Vanden Heule, Responsable Produit Junior chez Kinepolis Belgique. "Le documentaire aborde, sous un angle inédit, sa vie stressante et sa personnalité chaleureuse. Car s’il y a bien une chose qui est claire, même pour les moins grands fans de la chanteuse, c’est que Whitney était vraiment une belle personne. C’est peut-être là la plus grande surprise de ce film. Whitney Houston est morte d’avoir été célèbre: son entourage s’est rendu dépendant de ses revenus, ses frères sont devenus ses dealers et sa mère, profondément croyante, n’a pas accepté sa liaison amoureuse avec son amie de jeunesse Robyn Crawford. Enfin, le documentaire révèle aussi que son image de femme élégante lui était imposée par sa maison de disques, alors que Whitney aurait voulu rester une 'fille des quartiers'. D’où le titre explicite du documentaire: Whitney: Can I Be Me. "

Whitney: Can I Be Me ne sera diffusé que le dimanche 25 juin et le lundi 26 juin à 19h45 à Kinepolis Bruxelles, en Wallonie (Kinepolis Imagibraine) et en Flandre (Kinepolis Antwerpen, Gent, Hasselt, Kortrijk, Brugge, Oostende et Leuven).

Déjà lu?