© iStock

Il fait beau et chaud, c'est la fête, mais pas pour tout le monde: tes frites auront une drôle de tête

9 juin 2017

Depuis quelques semaines, la météo est clémente sur le plat pays. Temps chaud, ensoleillé, très peu d'averse, le Belge est content mais aussi un peu surpris. Si tu en as sûrement profité pour faire barbecues, baignades, et bronzette tu risques de vite déchanter. Bah oui, avec cette sécheresse les agriculteurs s'inquiètent pour leurs patates et à juste titre: qui dit plus petite pomme de terre dit plus petites frites. Et ça, ça craint. 

Que se passe-t-il en Belgique? Depuis quelques semaines, il fait...beau. Une grosse boule jaune non identifiée brille dans le ciel et empêche la pluie de tomber. Apparemment on appelle ça le soleil, un truc essentiel pour la vie mais qui peut causer quelques problèmes. En effet, si il squatte trop longtemps le ciel, ça peut être problématique pour l'agriculture.

C'est exactement ce qui est en train de se passer dans nos champs: depuis mars il est tombé 108 millilitres d'eau au mètre carré, la moyenne habituelle est de 187. De Redactie a rencontré Guido van Mieghem, un agriculteur de Flandre Orientale. Il montre son champ et explique: "vous voyez, la terre de ce champ de pomme de terre est très sèche." Même si la terre est sèche, les plantes ne sont pas mortes pour autant, mais cela pourra avoir un impact dans notre assiette...

Des légumes atrophiés

Guido van Mieghem dispose de 100 hectares: des pâturages pour les animaux et des champs à cultiver. Même pour ses pâturages la situation est problématique: l'herbe ne pousse plus. Que ce soit pour les pommes de terre, le maïs ou le blé, le constat est le même: les récoltes seront plus petites: "Au lieu de frites de dix centimètres, les Belges vont devoir se contenter de navets et de frites de cinq centimètres, c'est comme ça l'agriculture, on vit en fonction de la météo" résume van Mieghem toujours à De Redactie

Mais alors, pourquoi ils n'arrosent pas leurs champs? Plusieurs raisons: déjà ça demande de l'équipement et tous les agriculteurs ne peuvent pas se le permettre. Ensuite, cela demande beaucoup d'eau et en période de sécheresse et de grosses chaleurs, gaspiller de l'eau n'est pas une très bonne idée. Et enfin, cela peut être mauvais pour les plantations. Selon Guido van Mieghem, si l'on arrose et qu'une grosse pluie arrive ensuite, cela peut engorger les sols et les abîmer. Donc tu as compris: si tu veux continuer à manger des bonnes frites bien grosses et goûteuses, commence à faire la danse de la pluie dans ton jardin!

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?