Mais qui est Philippe Close, le nouveau bourgmestre de Bruxelles?

9 juin 2017

Après une journée de jeudi complètement folle, Yvan Mayeur a fini par craquer sous la pression et a donné sa démission. Un PS en crise devait donc lui trouver un remplaçant. C'est chose faite ce vendredi midi puisque c'est Philippe Close qui prendra la succession du mayorat de Bruxelles. Homme fort du PS bruxellois, ce Namurois de naissance de 46 ans a monté petit à petit les échelons parmi les grosses pointures du parti.

Ce qui devait arriver arriva. Yvan Mayeur n'est plus dans la politique bruxelloise. Pas même échevin comme la rumeur d'hier soir le prédisait. Laurette Onkelynx (PS) l'a affirmé haut et fort ce matin sur les antennes de la Première, son vieil ami ne fera plus partie du conseil communal de la ville de Bruxelles, au grand soulagement de John Crombez et du SP.A, qui avaient menacé de claquer la porte.

Il ne partait pas favori

La succession ne s'est pas faite sans douleur. En effet, aucune règle n'est prévue en Région bruxelloise en cas de démission du bourgmestre. Selon BX1, le poste a d'abord été proposé à la personne ayant réalisé le meilleur score du parti majoritaire (PS) lors des dernières élections communales. Il s'agissait de Faouzia Hariche, l'échevine de l'Instruction publique. Un poste qu'elle a refusé.

En deuxième place sur la liste: Karine Lalieux, grosse pointure du PS bruxellois et échevine de la Culture et de la Propreté publique, et par ailleurs députée fédérale. On ne sait pas si elle a refusé ou si la troisième option lui a été préférée: il s'agit en tout cas de Philippe Close qui va succéder à Yvan Mayeur. Il était chef de groupe au Parlement bruxellois et mandataire communale de Bruxelles depuis plus de dix ans. Son dernier poste en date était échevin de Finances. Il avait réalisé le sixième score de la liste socialiste lors du dernier scrutin de 2012, soit bien derrière Lalieux ou Hariche.

Mayeur lui avait coupé la chique

Ironie de l'histoire, il a failli devenir bourgmestre de Bruxelles en 2013 suite à l'éviction de Freddy Thielemans après douze ans de mayorat. Mais Yvan Mayeur lui sera préféré. Philippe Close est toutefois bien intégré au sein du parti. Il a été successivement l'ex-chef de cabinet de Freddy Thielemans, l'ancien porte-parole d'Elio Di Rupo et celui de... Karine Lalieux. La boucle est bouclée.

Ses points forts, c'est dans le secteur du tourisme bruxellois qui les aura développés. Ce passionné de rugby est par exemple à l'origine de Brussels Expo, de Bruxelles-les-Bains, des Plaisirs d'Hiver et du Brussels Sumer Festival. Joli CV quand même.

Selon le site cumuléo, Phillipe Close disposait de 21 mandats en 2015 mais il était rémunéré pour seulement trois d'entre-eux: son rôle de député bruxellois, son rôle de chef de groupe et enfin celui d'échevin.

On notera enfin que le MR a aussi tenté de placer ses pions avec Alain Courtois qui a décroché le plus de voix en 2012 parmi les libéraux mais en vain. C'est bien le socialiste qui sera à la tête de la plus riche des communes bruxelloises. Et il devra vite convaincre pour apaiser les tensions.

Déjà lu?

Déjà lu?