© iStock

Trop chaud pour travailler? Voici ce que tu dois savoir sur tes droits au boulot avec cette chaleur

22 juin 2017

Ces derniers jours, le thermomètre a dépassé les 30 degrés. Pour ceux qui travaillent dehors ou ceux qui pratiquent une activité lourde, pas toujours simple de tenir la cadence. Code vestimentaire, pauses travail, boissons rafraîchissantes... il est toujours bon de savoir que tu as des droits vis-à-vis de ton employeur.

Le service d'aide à l'emploi Références a énuméré tes droits en cas de fortes chaleurs. Si le thermomètre devrait se calmer un peu la semaine prochaine, le thermomètre explose depuis quelques jour. Mais jusqu'à quelle température es-tu contraint de travailler? Cela dépend de l'indice WBGT (Wet Bulb Globe Temperature).

Cet indice prend en compte la température de l'air, l'humidité et ton environnement direct. Si tu travailles en bureau et que tu bénéficies de l'air conditionné, passe ton chemin. Pour les autres, ces quelques lignes vont t'intéresser. Ainsi, pour un indice de 29 pour une tâche très légère (fonction administrative) ou légère (travail manuel assis), ton employeur devra établir un plan d'action.

Boissons rafraîchissantes et esquimaux

Eh oui, il est très rare en Belgique que tu puisses avoir congé pour des raisons de températures. Ton employeur devra d'abord prendre plusieurs mesures comme te proposer des boissons rafraîchissantes, installer un humidificateur voire te donner des vêtements de protection. Et si tu es sage, tu pourrais même recevoir une glace. Ces mesures devront être prises pour un indice 26 pour un travail moyen (travail debout), 22 pour un travail lourd (déplacement et soulèvement de charges) et de 18 pour un travail très lourd.

Mais si ce seuil est dépassé, le travailleur sera dans l'impossibilité d'entamer ou de poursuivre son travail. Dans ce cas de figure, la loi ne prévoit malheureusement pas le maintien de la rémunération sur base du principe "pas de travail, pas de salaire". Il est toutefois possible pour les ouvriers de bénéficier d'allocations de chômage temporaire pour cause d'intempéries, sous quelques conditions. Tu pourras aussi bénéficier d'un salaire journalier garanti si le travail est interrompu pendant la journée. Il existe en outre une réglementation spécifique pour le secteur de la construction, plus sensible aux circonstances climatiques.

Maillot et tongs?

Il reste encore un point à éclaircir: le code vestimentaire. Peux-tu venir habillé plus léger au boulot en cas de fortes températures? Eh bien ça dépend de chaque entreprise. Selon le boulot que tu exerces, ta tenue sera peut-être réglementée par une CCT pour des raisons de sécurité ou d'hygiène. A défaut, tu as sans doute un règlement du travail qui est prévu. Ton employeur peut te contraindre à porter une certaine tenue (représentation extérieure, missions externes...) si elle est prévue de manière objective et sans discrimination. A contrario, ton employeur peut tolérer temporairement des tenues comme les mini-jupes, les shorts ou encore les tongs. Renseigne-toi donc avant de débarquer au boulot en tenue légère, tu pourrais te faire taper sur les doigts.

Sache aussi que tu peux bénéficier d'un horaire adapté pour travailler aux heures les moins chaudes de la journée. Là aussi cela se fait en commun accord avec ton employeur. Enfin, tu pourras aussi travailler depuis ton domicile si les bâtiments de ton lieu de travail ne garantissent pas des conditions de travail optimales. Te voilà maintenant mieux armé pour affronter ton employeur en cas de besoin. Et si tu es en congé, eh bien il ne te reste plus qu'à profiter.

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?