© iStock

Tu cherches aussi d'habitude une chambre d'hôtel pas cher sur Booking.com? Gaffe, ça risque de bientôt changer

6 juillet 2017

Le gouvernement fédéral veut interdire le fait que des sites de recherche pour des chambres d'hôtel comme Booking.com puisse imposer ses propres tarifs. Pour le gouvernement, c'est une entrave à la concurrence, tandis que Booking.com pense que ce serait contre-productif d'interdire cela. 

Booking.com et Expedia sont aussi ta référence à toi pour trouver une chambre d'hôtel pas cher? Eh bien tout risque de changer. Le gouvernement fédéral veut interdire le fait que Booking.com par exemple puisse imposer ses propres tarifs.

Mais pourquoi interdire cela? Les hôtels qui sont présents sur ce genre de sites ne peuvent jamais faire des offres avec des prix moins cher que sur les plateformes en question. Du coup, il y a une entrave à la concurrence. Et le plus embêtant c'est qu'au final, le consommateur est puni lui aussi, car il n'a pas le droit d'obtenir le prix le moins cher du marché.

Une loi "contre-productive"?

Selon Booking.com, cette loi serait "contre-productive". Dans un communiqué envoyé à Belga, le site affirme que ce qu'ils font "garantit une comparaison de prix transparente et pertinente pour les consommateurs. Au lieu d'avoir à vérifier des centaines de sites web d'hébergement individuellement pour vérifier les prix, les consommateurs peuvent continuer à consulter une plate-forme unique pour prendre des décisions plus facilement".

Et les deux sites (Expedia et Booking.com) n'ont pas l'air de vouloir négocier. Le ministre des Classes moyennes Willy Borsus et le ministre de l'Economie Kris Peeters ont promis de faire quelque chose, mais il y a encore du pain sur la planche. Borsus a fait savoir que les discussions n'ont rien donné jusqu'à aujourd'hui.

Le ministre flamand du tourisme, Ben Weyts, à quant à lui demander aux touristes de contourner les sites comme Booking.com.

Bref, ce n'est pas encore gagné. Peut-être qu'il faudrait voir comment cela fonctionne dans certains pays qui appliquent déjà un règlement similaire comme en France, en Allemagne ou en Italie.

Lisez aussi

Déjà lu?