© epa

Ça va être chaud: le gouvernement fédéral doit trouver 4,265 milliards d'euros pour 2018

8 juillet 2017

Le budget fédéral est une vrai montagne russe. En 2016, le gouvernement fédéral devait trouver 2,4 milliards d'euros. En 2017, il n'aura besoin que de 83 milliards d'euros pour finir l'année. Mais pour 2018, le comité de monitoring estime qu'il va falloir récolter 4,265 milliards d'euros.

Comme chaque été, le gouvernement fédéral se réunit au Domaine de Val-Duchesse pour faire le point sur la situation budgétaire du pays. Le premier ministre Charles Michel et les vices-premiers vont analyser le fameux rapport du comité de monitoring, ce comité qui surveille l’évolution des recettes et des dépenses de l’État.

À en voir les premiers chiffres, il va falloir se retrousser les manches l'année prochaine: pour 2018, le gouvernement fédéral va devoir trouver 4,265 milliards d'euros afin de respecter la trajectoire budgétaire. Pour finir 2017, par contre, le begov ne doit trouver que 83 millions d'euros. Ce qui est plutôt bien, si l'on compare aux chiffres de l'année précédente. En juillet 2016, on parlait de 2,4 milliards... On ne s'en sort pas trop mal alors?

Chiffres en hausse?

Les années qui suivent, le gouvernement va devoir faire un effort budgétaire bien plus gros: 7,7 milliards pour 2019 et 8,2 milliards pour 2020, selon les prévisions compilées dans le rapport des experts du comité de monitoring.

Même si les prévisions du comité peuvent sembler effrayantes, il faut, à en croire la ministre du budget Sophie Wilmès (MR), rester optimiste. Interviewée par L'Écho, Wilmès déclare: "nous avons parcouru beaucoup de chemin, le déficit s’est réduit malgré les difficultés de l’année 2016."

Comité de monitoring?

Mais qu'est-ce que ce fameux comité? C'est un groupe qui a été mis en place par un Conseil des ministres durant les 541 jours où la Belgique a survécu avec un gouvernement quasi inexistant, soit durant la période d’affaires courantes 2010-2011. Ce comité réunit des hauts fonctionnaires de l’administration fédérale et des organismes de la sécurité sociale.

Depuis cette période, le comité est resté et "les notes du comité de monitoring sont devenues des documents de base pour les discussions budgétaires du gouvernement", peut-on lire sur le site du SPF B&CG (SPF Budget et Contrôle de la Gestion).

Seul hic, il semblerait que ses prévisions diffèrent de celles du Bureau du Plan. Ce dernier parlait de 9 millions pour 2019, soit le double. Il faut espérer que le comité soit dans le bon!

Déjà lu?

Déjà lu?