Cette fois ce serait la bonne: Abou Bakr al-Baghdadi, le leader de Daesh, aurait été tué

11 juillet 2017

De nombreuses fois annoncé pour mort, le leader de l'Etat islamique pourrait cette fois bien avoir succombé. Après la prise de Mossoul, fief de Daesh, par les forces armées irakiennes, il pourrait s'agir d'un nouveau coup dur pour l’organisation terroriste.

Et si cette fois c'était la bonne? Abou Bakr al-Baghdadi serait mort si on en croit l'OSDH ou l'Observatoire syrien des Droits de l'homme. L'institution se dit en possession "d'informations confirmées". Plus tôt dans la journée, c'est une source interne de Daesh qui avait vendu la mèche à la chaîne de télévision irakienne Al Sumaria.

Laissé plusieurs fois pour mort

Il faut toutefois rester prudent: Abou Bakr al-Baghdadi ou Awad Ibrahim Ali Al-Badri de sont vrai nom a été laissé plusieurs fois pour mort. En juin dernier, c'était au tour de l'armée russe d'affirmer l'avoir "probablement tué" lors d'une frappe aérienne datant de fin mai.

En tout cas, on ne sait toujours pas ce qui aurait provoquer la mort du leader de Daesh, et si c'est lié aux événements de Mossoul. Pour rappel c'est bien Abou Bakr al-Baghdadi qui a proclamé pour la première fois la création d'un "califat islamique" au Proche-Orient. C'était le 3 juillet 2014. S'en est suivie une série d'attentats en France, en Belgique, en Allemagne, en Angleterre et en Turquie.

Déjà lu?

Déjà lu?