© EPA/GETTY

Un accord est proche entre le cdH, le MR et Ecolo: les verts sont finalement parvenus à se faire entendre

11 juillet 2017

Les lignes semblent enfin bouger. Longtemps cantonnés dans leurs (nombreux) contacts bilatéraux, les trois partis qui doivent former une nouvelle majorité commence à s'entendre. MR et cdH ont compris que sans les verts, ça ne servait à rien de continuer. Du coup, les Écolos ont vu plusieurs de leurs propositions en matière de bonne gouvernance acceptées par leurs partenaires. Un accord est proche mais tout doit être confirmé ce jeudi.

Ce matin encore, on pensait que la réunion de ce mardi matin était "une réunion de plus" entre le cdH, le MR et Ecolo. Les observateurs se montraient pessimistes. On n'y croyait presque plus. Et pourtant, les verts sont parvenus à convaincre leurs deux partenaires de la nécessité de réformer la gouvernance du sud du pays, avant toutes choses. D'une réunion supplémentaire, on est passé à une réunion de la dernière chance. Et ça semble bien avoir fonctionné.

Les trois partis qui doivent former une nouvelle majorité à Bruxelles, en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles, ont balancé la fumée blanche au bout de plusieurs heures de négociations. Trois semaines qu'on attendait ça suite au "débranchage" de prise de Benoît Lutgen et du cdH avec le PS. A Namur, les trois partenaires ont dit avoir trouvé un accord sur les sept points d'engagement dressés par Écolo.

A confirmer

Mais il ne faudrait pas s'emballer trop vite: il s'agit d'un accord à confirmer via un texte "consolidé" lors d'une réunion qui se tiendra à 16 heures ce jeudi. Écolo a cependant répété que ces discussions n'étaient pas liées à d’éventuelles majorités. Les réformes voulues par les verts sont toujours considérées comme un prérequis.

Mais on imagine que si MR et cdH ont lâché du leste, ils attendent quelque chose en retour. Les verts ont néanmoins fait savoir par communiqué qu'ils tiennent à ce que les parlements "poursuivent leur travail sur tous les enjeux qui nécessitent des décisions dans l'intérêt des citoyens de Wallonie et de Bruxelles".

Les verts en passe d'imposer leur volonté

Quant à Défi, il ne participait pas à cette réunion et refuse toujours de suivre l'agenda "imposé" par le cdH. Mais le parti d'Olivier Maingain, on le sait, est sur la même longueur d'onde qu’Écolo: les réformes doivent passer avant la formation des nouvelles coalitions. Mais Écolo a décidé de la jouer plus collectif, ou du moins, de laisser une dernière chance au tandem cdH et MR. Les mots prononcés par la co-présidente Zakia Khattabi avant la réunion, et qui indiquaient qu’Écolo pourrait finalement la jouer cavalier seul, auront sans doute permis de les convaincre de sa détermination.

L'avenir des trois entités fédérées et de la bonne gouvernance dans le sud du pays sera donc encore discuté ce jeudi. Il faudra ensuite rentrer dans le vif du sujet car il faut bien gouverner, réformer et s'occuper du citoyen. Tous semblent s'accorder sur la date butoir du 21 juillet.

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?