© iStock

Toujours plus d'espoir: un gamin de 9 ans séropositif devient le troisième enfant de l'histoire à entrer en rémission

24 juillet 2017

Ce petit sud-africain de neuf ans peut-être fier: il a vaincu le virus du Sida alors qu'il est né avec. Grâce à cette performance, il devient le troisième enfant né séropositif à entrer en rémission. En plus d'être un petit évènement dans le monde de la recherche, cela pourrait permettre d'envisager différemment les traitements contre le VIH. 

Miracle ou pas, c'est un petit évènement dans le monde de la recherche sur le virus du Sida. En effet, un enfant sud-africain de 9 ans, né avec le virus du Sida, est entré en rémission: il ne risque plus rien. D'habitude, un patient atteint du virus doit prendre des médicaments toute sa vie pour combattre le virus. Dans ce cas-ci, l'enfant n'a pas du tout suivi cette procédure.

En fait, dès sa naissance, ce garçon sud-africain a subi un traitement intensif dès ses deux mois. Ce traitement a duré 40 semaines et depuis 8 ans, le garçon dispose d'un système immunitaire "sein". En tout cas, les cellules du VIH présentes dans son organisme ne sont pas assez nombreuses pour se reproduire. Donc, les chercheurs pensent qu'avoir recours à un traitement agressif durant une courte période, au début de l'infection, pourrait permettre de combattre plus efficacement ce virus mortel.

Cas extrêmement rare

Ok, l'enfant n'avait pas mutation dans ses gênes qui lui permettraient de combattre plus facilement le virus. Ok, la rémission serait sans doute due à un traitement intensif en début d'infection mais les experts calment le jeu: il s'agit d'un cas extrêmement rare. Et ce cas ne pourra sans doute pas permettre de soigner tous les autres patients victimes du virus.

Linda-Gail Bekker, président de l'International AIDS Society, expliquait à Reuters que ce cas permettait de rendre plus crédible "l'éventualité que les traitements à vie ne sont plus nécessaires" mais qu'il s'agissait tout de même d'un "phénomène extrêmement rare". En effet, on ne compte que deux cas similaires dans l'histoire. En France, un jeune homme de 20 ans a le virus sous contrôle depuis 14 ans. Il a pris pour la dernière fois un traitement à l'âge de 6 ans. Aux États-Unis, l'infection d'un bébé né en 2010 a complètement disparu 27 mois après avoir arrêté le traitement.

Vers de nouveaux traitements?

Lors d'une conférence à Paris qui a eu lieu les 22 et 23 juillet derniers, des scientifiques ont émis la possibilité que les traitements pourraient changer d'ici quelques années. La prise de médicament quotidienne pourrait être remplacé par six injections par an. Ce genre de traitement pourrait faciliter la vie des personnes vivant avec le virus.

En tout cas, grâce à ce petit sud-africain, le traitement contre le virus pourrait complètement être revu pour, on l'espère, être plus efficace. Le docteur Michael Brady, responsable d'une association caritative contre le sida explique pour The Independant: "Une thérapie précoce permettrait de réduire les dommages causé par le VIH sur le système immunitaire. Si on parvient à comprendre ce mécanisme, cela permettrait de mener de nouveaux traitements et stratégies pour, pourquoi pas, soigner complètement la maladie. Mais avant d'en arriver là, il faut continuer les recherches!"

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?