© iStock

La Grande-Bretagne prend des mesures radicales et a déjà retiré 150 passeports à des citoyens partis combattre en Syrie

30 juillet 2017

Les autorités britanniques ont retiré leur passeport à plus de 150 djihadistes et autres criminels. La Grande-Bretagne prend des mesures radicales suite à l'attentat survenu au concert d'Ariana Grande a Manchester en mai dernier.

Avec la chute de l'État islamique en Syrie, les autorités britanniques craignent un afflux massif des djihadistes sur leur territoire. Selon les services de renseignement, 300 djihadistes partis s'entraîner en Syrie pourraient revenir en Grande-Bretagne. Elles ont donc décidé de prendre les devants et de retirer le passeport de certains personnes suspectes. 150 ont déjà été enlevés selon des informations du Sunday Times. Les trois-quarts ont été retirés suite à l'attentat survenu au concert d'Ariana Grande à Manchester en mai dernier.

Des femmes parties se marier en Syrie

Parmi les gens qui se sont vus retirer leur passeport, il s'agit surtout d'épouses de djihadistes: des femmes qui ont été en Syrie se marier.

Le chef de la sécurité dit qu'au moins 850 citoyens britanniques sont partis en Syrie, la moitié sont revenus et 130 ont perdu la vie. Seuls les citoyens qui ont la double nationalité peuvent se voir enlever leur passeport car un pays ne pas rendre quelqu'un apatride.

Déjà lu?

Déjà lu?