© iStock

Tu réserves souvent sur Booking.com? Sache qu'ils ne payent pratiquement pas d'impôts en Belgique malgré leur succès

31 juillet 2017

Booking.com, c'est le géant de la réservation hôtelière. En Belgique, le site pèse 80% des réservations totales des hôteliers. Si ce sont les champions de l'hôtellerie, ils excellent également dans l'optimisation fiscale. En effet, ils profitent d'une faille dans le système belge pour payer le moins d'impôts possible. 

Tu as sans doute utilisé au moins une fois le site Booking.com pour trouver l'hôtel parfait. Et c'est normal, c'est vraiment le géant de la réservation hôtelière: la maison-mère engrange 10 milliards d'euros de bénéfices, rien que ça. Par contre, selon les informations du Soir, ils payent très peu d'impôts en Belgique. Pour comprendre, il faut d'abord savoir comment la plate-forme de réservation fonctionne.

En fait quand tu réserves une chambre, Booking.com touche 15% minimum du montant payé par le client. Ce qui est assez énorme, surtout du point de vue de l'hôtelier qui voit disparaître une bonne partie de sa recette en échange d'une énorme visibilité sur le site de Booking. Cette commission file directement vers le siège social de l'entreprise au Pays-Bas, en esquivant ainsi le fisc belge. Peter Verhoeven, responsable des relations du site internet avec ses partenaires dans 180 pays, le confirme pour Le Soir: "Nous facturons effectivement nos commissions depuis notre siège social aux Pays-Bas."

Fuite légale

En Belgique, Booking représente jusqu'à 80% des réservations hôtelières, c'est qui est énorme. Mais si l'on en croit le bilan annuel de la plate-forme envoyé à la Banque nationale de Belgique, ce n'est pas si fou que ça. Avant impôts, en 2016, la filiale belge de Booking.com a enregistré un bénéfice de 1,2 million d’euros. Au total, Booking.com a payé l’année passée 400.000 euros de taxes en Belgique. C'est peu vu l'omniprésence de la plate-forme sur le marché hôtelier.

Donc, la majorité de l'argent gagné en Belgique file directement au Pays-Bas où ils profitent d’une niche fiscale réduisant à 5 % son taux d’imposition sur ses activités dites "d’innovation". Booking.com précise par ailleurs que le site est taxé à hauteur de 25% par les Pays-Bas pour le reste de leurs activités. Cette pratique est pourtant tout à fait légal assure Edoardo Traversa, professeur spécialisé de droit fiscal à l’UCL. En fait, les contrats conclus entre Booking et les hôteliers belges le sont au nom de Booking B.V, la maison-mère néerlandaise. Les salariés belges n’effectuent donc qu’une activité dite de "support" de la maison mère. Et cela s'annonce presqu'impossible pour l'état belge d'inverser la situation.

Éviter d'utiliser Booking? Plus que possible!

Si tu as envie de soutenir l'économie belge, il est tout à fait possible d'éviter d'utiliser Booking.com! Tu peux en effet utiliser le site uniquement pour comparer les prix ou trouver l'hôtel qui te fait vraiment kiffer. Donc, fais tes petites recherches et choisis ton hôtel. Une fois que c'est fait, cherche le site internet de l'hôtel ou un numéro de téléphone pour effectuer ta réservation sans passer par le site de Booking.com.

En effet, les hôteliers partenaires de Booking sont soumis à une clause qui les empêche de mettre sur leur site web des prix plus bas que ceux affichés sur Booking. Par contre, ils peuvent proposer les mêmes prix que sur Booking, et ce en évitant les commissions qu'ils doivent à la plate-forme. Donc tu perdras peut-être un peu d'argent, il faut t'y attendre. Mais généralement, ils laissent les mêmes prix que ceux qui sont affichés sur Booking. Donc tu peux payer tes nuits d'hôtel au même prix tout en soutenant l'économie belge. C'est bon, t'as fait ta bonne action!

Déjà lu?

Déjà lu?