© © facebook @Bert Devriese, istock, berts goedkope vliegtickets

Un vol vers Barcelone à 5 euros? Un aller-retour pour New York à 88 euros? Ce Brugeois te réserve un voyage de rêve pour rien

31 juillet 2017

Bert Devriese, un Flamand de Bruges, est tous les jours à la recherche des billets d'avion les moins chers possible, pour les revendre ensuite à des Belges en quête de vacances. Pour seulement 5 euros, il a déjà réussi à envoyer des gens à Barcelone. Et pour 88 euros, certains sont partis à New York.

Un simple habitant de Bruges a défrayé la chronique il y a quelques jours en Flandre. Il s'appelle Bert Devriese et sa passion est de surfer tous les jours sur internet pour dégoter des billets d'avion anormalement bon marché.

"Tout a commencé en décembre 2015 quand je suis tombé par hasard sur des vols très bon marché à destination du Japon", raconte-t-il ainsi au Nieuwsblad. "Nous pouvions partir à Tokyo pour 265 euros par personne aller-retour, et avons donc immédiatement décidé de réserver. Apparemment, c'était des billets dont le prix a été mal affiché. Les compagnies aériennes appliquent généralement les mêmes règles que les supermarchés: tu achètes la marchandise au prix qui est affiché dans le magasin", poursuit-il.

Le mec a même pu envoyer des gens à Barcelone pour cinq euros seulement. Son dernier grand succès: des vols à 88 euros depuis Bruxelles vers New York... et aller-retour s'il te plaît! Un peu avant, Devriese a également envoyé des gens à Los Angeles pour 260 euros.

Des erreurs dans les prix et des bugs techniques

Mais comment est-ce possible que les billets affichent un prix erroné sur internet? "Les prix des tickets sont constamment réajustés, et cela se fait par des systèmes automatisés notamment basés sur les prix du carburant. Régulièrement, il y a des erreurs de calcul, et donc des mauvais prix s'affichent pendant une période limitée", explique-t-il.

Grâce à son expérience professionnelle de de webdesigner, il a donc de très nombreuses compétences informatiques qui l'aident à mener à bien ses affaires. "J'examine tous les jours les nouvelles", dit-il. "Mais je suis les offres qui me tiennent au courant en détails et je mets en place sur différentes sites et applications un certain nombre d'alertes qui m'avertissent lorsque des vols descendent en-dessous d'un certain prix", ajoute-t-il.

Est-ce légal tout ça? Devriese assure qu'il est loin de mettre en péril le secteur de l'aviation. Il s'est d'ailleurs imposé lui-même des normes. "Le frisson est d'autant plus grand quand j'arrive à faire descendre de près de mille euros des vols long-courrier, alors je peux mettre sans problème une centaine d'euros sur un autre billet vers l'Espagne."

Intéressé? Tu peux t'abonner ici aux services de Bert Devriese. Qui sait, il te dénichera peut-être le voyage de tes rêves! ;-)

Déjà lu?

Déjà lu?