Répugnant! Cette photo d'un bus vide est devenue virale à cause de gens racistes qui l'ont prise pour autre chose

2 août 2017

Petit bad buzz sur Facebook. Vendredi dernier, un Norvégien a posté une photo d'un bus vide dans un groupe privé, en demandant "qu'est-ce que vous en pensez les gens?". Jusque-là, rien d'anormal. Sauf qu'il s'agissait d'un groupe anti-migrants et que de nombreux membres l'ont prise pour autre chose qu'une simple image de sièges inoccupés.

Si tu pensais vivre dans un monde où règnent la tolérance et l'acceptation des autres cultures, cette histoire va tout de suite te faire descendre de ton nuage.

Tout commence lorsque Johan Slattavik, un internaute norvégien, a posté vendredi dernier cette photo dans le groupe Facebook "Fedrelandet viktigst" (que tu peux traduire par "la Patrie d'abord"). Ce dernier accueille, selon la description, "tous ceux qui aiment la Norvège et qui tiennent aux valeurs pour lesquels nos ancêtres se sont battus".

À première vue, il s'agit d'un bus vide...

"Effrayant", "Écoeurant", "Ils doivent quitter notre pays"

En partageant la photo, le mec demandait simplement: "Qu'est-ce que vous en pensez les gens?". Mais c'est parti en sucette. Comme le nom du groupe l'indique, ses membres sont des anti-migrants, juste là pour se plaindre du récent flux de réfugiés en Norvège.

Là où tu vois des sièges inoccupés, certains membre du groupe ont vu des femmes assises qui portent la burqa. Les commentaires ont fusé, et ils n'ont pas tous été tendres. Du coup, un autre membre, Sindre Beyer, a décidé de faire des captures d'écran et les partager sur son propre mur Facebook. Entre les emojis en colère, dégoûtés et ceux qui vomissent, tu peux par exemple lire: "Effrayant. Vous ne savez jamais qui est en-dessous. Peut-être des terroristes avec des armes". Ou encore: "Ils doivent quitter notre pays". D'autres ont carrément sorti les grands mots: "tragique", "écoeurant", "interdit", "femmes en prison", "oppression"... Et certains ont même déclaré qu'ils "auraient attendu le prochain bus".

"Les gens voient ce qu'ils veulent voir"

Interrogé par le site norvégien Nettavisen, Sindre Beyer s'est dit "choqué par la haine et les fausses informations" qui ont circulé. C'est donc pour cette raison qu'il a décidé de rendre les commentaires publics en les partageant sur son mur.

Pour Sinder, c'est une preuve que "les préjugés vont parfois au-delà du bon sens". "Les gens voient ce qu'ils veulent voir, et ils veulent voir les musulmans comme des gens dangereux", déplore-t-il, toujours sur le site norvégien.

De son côté, Johan Slattavik - celui qui a posté la photo en premier - s'est justifié au Washington Post en disant que la photo n'était qu'"une petite plaisanterie". Ok, mais c'était loin d'être drôle.

Déjà lu?

Déjà lu?