© iStock

Pour ou contre le port d'arme? Les jeunes de l'Open Vld ont relancé un vieux débat qui fait le buzz sur les réseaux sociaux

4 août 2017

Pour ou contre la liberté de porter une arme en Belgique? Voilà la question posée dans un sondage posté sur Facebook par les Jeunes de l'Open Vld. Un vieux débat qui a été vivement ranimé par les internautes du nord du pays. 

Jong VLD, les jeunes de l'Open Vld, ont pour habitude de lancer des sondages sur Facebook: pour ou contre le fait qu'il y ait trop de parlementaires en Belgique, pour ou contre une circonscription électorale nationale, ou encore pour ou contre le fait que les cuberdons sont les meilleurs bonbons au monde. Mais la question qu'ils ont posée ce mercredi a créé un énorme buzz.

"Les gens devraient-ils être libres de posséder une arme pour se protéger?", demandait ainsi Jerry Van Echelpoel, l'un des membres du bureau politique des Jong VLD. Il faut croire que ce vieux débat sur le port d'arme suscite toujours autant l'émoi au sein de la population: plus de 6.700 personnes ont réagi, 1.120 personnes ont commenté et 230 personnes ont partagé le post. Et tout cela, en deux jours à peine.

Un "oui" écrasant

Résultat? 3.400 "oui", contre 2.500 "non", les autres n'ayant pas compris le système de réponse par emojis. Les internautes qui ont répondu sont donc en majorité pour le port d'armes, y compris l'auteur du sondage, Jerry. "Le gouvernement parvient de moins en moins à protéger les citoyens. Le monopole de la violence n’est plus uniquement entre les mains des services d’ordre et de l’armée. Des organisations criminelles et des terroristes parviennent toujours plus facilement à se procurer des armes sans que les citoyens puissent se défendre", affirme-t-il avec conviction dans des propos relayés par la presse flamande.

Mais toute la population aurait-elle droit à se procurer une arme? Là aussi, le jeune libéral a un avis bien tranché. Il suggère que seuls les citoyens "qui en sont capables puissent disposer d’une arme pour se défendre et protéger leur famille", tout en ajoutant qu'il s'agit d'une "partie essentielle de la liberté individuelle" et que cela pourrait conduire à une "société sûre".

Les réactions à ce sondage serviront en fait de base pour ce week-end. Ainsi, les Jeunes VLD se réuniront à Bruxelles du 4 au 6 août en congrès d’été afin de débattre des propositions mises en avant par le bureau politique et les militants. Cela va de la dépénalisation de l’avortement à la suppression des allocations familiales, en passant par la liberté de disposer d’une arme. Autant dire que les discussions risquent d'être vives!

Déjà lu?

Déjà lu?