© iStock

La question que l'on se pose tous: qu'est-ce qu'il se passe si tu laisses ton smartphone allumé dans l'avion?

4 août 2017

C'est interdit de laisser son téléphone allumé dans l'avion, mais pourquoi? En réalité, c'est moins dangereux que tu ne le penses. Laisser ton smartphone allumé ne devrait pas provoquer un crash d'avion, mais ce n'est pas non plus idéal pour le pilote. En effet, il risque d'être déconcentré par les signaux que ton GSM émet. 

Tu t'es déjà sans doute retrouvé dans cette situation où tu as "oublié" d'éteindre ton GSM dans l'avion? Ou même, tu as déjà craqué parce que tu voulais savoir si tu avais reçu des messages? Ne t'en veux pas trop, on est tous passé par là.

On a tous aussi eu ce sentiment de culpabilité au moment de désactiver le mode avion et qu'on entendait la voix de l'hôtesse de l'air nous dire "tous vos appareils électroniques doivent être éteints durant le décollage et l’atterrissage". Mais pourquoi c'est interdit? Est-ce que c'est vraiment dangereux?

En réalité, ce n'est pas si dangereux que tu ne le penses, mais il faut quand même faire attention. Si tu te trouves à plus de 3.000 mètres d’altitude, le signal de ton smartphone est plus fort et il passe par des points relais qui sont au sol. Et ce qui est dangereux, c'est que les signaux de ton GSM peuvent interférer avec les signaux des pilotes.

Du travail en plus pour les pilotes

Un ancien ingénieur pour Boeing a expliqué dans une interview avec CNN que l'interdiction de se servir de son téléphone sert en fait à ne pas brouiller les signaux des pilotes. "Le problème est que les portables interfèrent avec l’avion et donnent du travail en plus aux pilotes durant les phases les plus dangereuses du vol, l'atterrissage et le décollage. Or, ce sont des phases de vol qui leur demandent un haut niveau de concentration", dit-il.

Mais selon le site Travel and Leisure, ce danger devient de plus en plus obsolète. Et selon l'Agence européenne de la sécurité aérienne, l'utilisation de ton smartphone ne présente pas un danger en soi, à moins que l'avion soit touché par les signaux de ton téléphone.

British Airways

D'ailleurs, certaines compagnies aériennes, comme British Airways ou Emirates, autorisent aujourd'hui les passagers à passer des coups de fil dans l'avion via des stations à bord gérées par des opérateurs comme AeroMobile et On Air.

Mais par exemple, aux États-Unis, ils sont plus prudents. L'Administration fédérale de l’aviation (FAA) interdit toute communication à bord de l'avion par peur des interférences avec les smartphones.

Bref, ce n'est pas la fin du monde si tu utilises ton GSM, mais ce n'est pas non plus idéal pour le pilote. Le mieux est donc de prendre un bon bouquin, ou de regarder un film sur ton GSM en mode avion.

Bon vol!

Lisez aussi

Déjà lu?