© epa

Le ministre-président Willy Borsus (MR) veut quand même démanteler les provinces assez vite: "un report n'a jamais été évoqué"

6 août 2017

Le gouvernement wallon veut supprimer les provinces, c'est ce qui apparait dans le nouvel accord de coalition que le nouveau ministre-président Willy Borsus (MR) a mis en place. Mais la question est de savoir, comment peut-on faire ça vite sans majorité des deux tiers. Peut-être pas en les abolissant directement mais en les démantelant petit à petit. 

Les visages ont entièrement changé à l'Elysette à Namur. Après avoir eu Paul Magnette (PS) comme ministre-président, c'est maintenant au tour de Willy Borsus (MR) de représenter la Wallonie et les Wallons. Après 30 ans de politique menée par le PS, les socialistes ont maintenant disparu du paysage.

Les libéraux et à leurs côtés le CDH ont en tête toute une série de réformes. Un de leurs objectifs est de réduire le gouvernement wallon et surtout d'éliminer de nombreux niveaux de pouvoirs et institutions inutiles. Une série d'organismes et d'institutions publiques sont sur la sellette. Il y aura aussi des contrôles plus stricts sur les dépenses comme le sponsoring mais aussi sur le budget des campagnes de communication.

Les nouveaux partenaires de la coalition ont aussi annoncé qu'ils voulaient mettre fin à un niveau de pouvoir très ancien: les provinces. Cette institution inutile a encore aujourd'hui beaucoup de pouvoir et d'autorité, même si au fil des ans, beaucoup de compétences sont passées à la Région wallonne et à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Alors pourquoi encore un gouverneur, quand on a déjà un gouvernement wallon?

Quel est le calendrier? Ne pas attendre jusque 2024

Comment vont-ils réaliser ça concrètement? Il y a eu des fuites à ce propos la semaine dernière comme quoi, la nouvelle coalition allait mettre cette réforme au frigo, et qu'il faudrait attendre jusqu'en 2024. Newsmonkey a écrit un article à ce sujet vendredi.

Mais cette date lointaine, Willy Borsus la dément formellement. "Un "report" n'a jamais été évoqué", a déclaré sa porte-parole Pauline Bievez. "Aucune date n'a jamais été précisée pour la suppression des provinces. Il nous faut simplement une majorité des 2/3 pour supprimer l'institution politique" explique la porte-parole.

Et cette majorité des deux tiers, le MR et le cdH ne l'ont pas ensemble, c'est donc impossible de supprimer les provinces d'un claquement de doigts. Même avec Ecolo qui se trouve dans l'opposition, ils ne seraient pas assez pour arriver à leur fin. Les deux partis doivent donc en fait compter sur le PS, mais il semble peu probable que le parti socialiste donne son soutien dans cette législature pour cette abolition.

"Nous sommes déjà occupés en ce moment à analyser quelle compétence peut être transférée vers quel niveau de pouvoir et nous implémenterons déjà tout ce que nous pouvons faire avec notre majorité simple actuelle", comme l'indique la collègue de Willy Borsus. En d'autres termes, avec une majorité simple au parlement wallon, on ne peut pas abolir les provinces, mais déjà contribuer sérieusement à leur démantèlement. On parle ici de transferts de compétences, de personnel, etc. Toute une série de mesures qui pourraient déjà mener à la fin des provinces.

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?