© epa

Ultime pied de nez: Laurent s'est rendu à une fête de l'armée chinoise malgré l'interdiction, va-t-il perdre sa dotation?

7 août 2017

Le Prince Laurent n'a plus de droit de rencontrer des dignitaires étrangers, c'est ce qu'a décidé le Premier ministre, Charles Michel. Mais on dirait que Laurent s'en fiche complètement. Il a rencontré des dignitaires chinois et il ne s'en cache même pas. Du côté de l'entourage du Premier ministre, on témoigne d'une certaine irritation selon La Libre.

Le Prince Laurent s'est rendu à la cérémonie du 90e anniversaire de la fondation de l'armée chinoise le 19 juillet dernier. Et loin de s'en cacher, c'est lui-même qui a posté la photo sur Twitter il y a quelques jours. Le prince Laurent aurait répondu à une "invitation personnelle". Un véritable pied de nez au Premier ministre Charles Michel et à la famille royale.

Il brave l'interdiction

Il faut rappeler que suite à plusieurs incidents, le Premier ministre avait interdit à Laurent de rencontrer de dignitaires étrangers. S'il bravait l'interdiction, il risquait de perdre sa dotation annuelle.

Le Premier ministre fulmine

Pour le moment, ni le Palais Royal, ni le Premier ministre n'ont réagi officiellement. Mais selon La Libre, l'entourage de Charles Michel témoigne d'une certaine irritation. Il aurait demandé à ses conseillers de recueillir toutes les informations nécessaires mais veut connaître le contexte précis avant de prendre une décision: était-ce un événement officiel ou privé? Sudpresse évoque de son côté une sanction "proportionnelle" de la part du Premier ministre.

Le Prince Laurent aurait-il franchi la limite une fois de trop? Pour les jeunes CD&V, la réponse est oui: dans un communiqué, ils demandent à ce que sa dotation soit retirée au Prince Laurent. Pour eux, la dotation royale doit être limitée au Roi, à son héritier/héritière et aux souverains à la retraite, comme aux Pays-Bas. Et pour Sammy Mahdi, président des jeunes CD&V interrogé par la RTBF, le prince Laurent devrait cette fois être sanctionné car "en tant que Prince, il se doit de respecter les obligations liées à la subvention reçue. La présence de la famille royale à ce genre d'événement est un signal pour lequel l'approbation de politique est nécessaire".

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?