Le big boss de Disney, Robert Iger dit "Bob" Iger.

© Getty images

Disney déclare la guerre à Netflix avec son propre service de streaming, mais les nouvelles sont bonnes pour la Belgique

9 août 2017

Surprise! Disney s'apprête à concurrencer Netflix en lançant sa propre plateforme de streaming. Il faut dire que ses résultats trimestriels sont loin d'être au top. Le groupe dirigé par Robert, alias Bob, Iger a donc décidé de réagir en annonçant trois grandes révolutions qui pourraient mettre à mal le leader actuel du streaming. Heureusement, Netflix en Belgique ne devrait pour l'instant pas être touché.

Netflix VS Disney: la guerre est déclarée. Si la plateforme de streaming se porte magnifiquement bien et n'a pour l'instant aucun concurrent direct de taille, les choses pourraient bien vite changer. Disney compte ainsi débarquer dans le streaming.

Le groupe américain a fait cette grande annonce dans la foulée de la présentation de ses résultats trimestriels, qui sont loin d'être au beau fixe. Il enregistre ainsi une perte de 23 % des profits tirés de ses chaînes câblées, alors que c'était jusqu'ici sa source principale de bénéfices. Il faut dire que son audience est de plus en plus bouffée par Netflix et d'autres services de vidéo à la demande, comme Amazon Prime Video. Du coup, c’en est assez pour le directeur général du groupe, Bob Iger, qui a décidé de lancer une triple riposte.

3 gros changements en vue, la Belgique épargnée

Dans un premier temps, Disney mettra fin à son partenariat avec Netflix, pas plus tard qu'en 2019. Il compte donc retirer toutes les productions de son studio du catalogue de Netflix. Une très mauvaise nouvelle pour Netflix, puisque cela fait tout de même un bon nombre de films en moins. Sans compter que la décision de Disney pourrait ouvrir la voie à d'autres studios, et là ce serait le bad total pour le géant du streaming.

Rassure-toi, ce changement ne concerne pour l'instant que les États-Unis. Contactée par Het Nieuwsblad, la filiale belge de Netflix confirme que tous les films et séries Disney que tu peux mater sur Netflix ne seront normalement pas supprimés. Ouf! Les Américains peuvent, quant à eux, peuvent retenir leurs larmes puisqu'ils ont encore jusque fin 2018 pour y avoir accès. D'ici là, tout peut encore basculer.

Dans un deuxième temps, Bob Iger a déjà programmé au calendrier le lancement d'un service de streaming propre: d'ici 2019. C'est là exclusivement que les Américains pourront y trouver les productions Disney et Pixar, une fois qu'elles auront été retirées de Netflix. Une manière donc de reprendre la maîtrise totale sur ses contenus en ne passant plus par des distributeurs externes.

Enfin, dans un troisième temps, Disney lancera une opération de sauvetage de ses chaînes sportives câblées (le réseau ESPN) qui souffrent d'une perte alarmante d'abonnés et de revenus publicitaires. Pour cela, le géant américain promet de lancer, dès le début de l'année prochaine, un service de streaming entièrement dédié aux sports du même nom qu'ESPN. Il offrira environ 10.000 lives par an, y compris la retransmission en direct des compétitions régionales, nationales et internationales. Pour ce faire, le groupe prévoit d'acquérir pour 1,58 milliard de dollars (1,34 milliard d'euros) une participation majoritaire dans BAMTech, une société dans laquelle la Walt Disney Company détient déjà un tiers du capital et qui fournit du streaming pour des événements sportifs. Elle gère, par exemple, la diffusion en continu des chaînes HBO, MLB et NHL.

Du coup, si tu aimes Netflix et les Disney, tu peux souffler. Mais si la nouvelle venait à s'étendre à la Belgique, tu pourrais alors regarder des films comme Toy Story 4 (prévu pour 2019), La Reine des Neiges 2 (prévu pour 2019) et Le Roi Lion (également prévu pour 2019) exclusivement sur le service de streaming Disney. Et donc peut-être devoir payer un abonnement supplémentaire en plus de Netflix...

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?