© EPA

La crise des œufs contaminés s'amplifie: il y en aurait 700.000 en Grande-Bretagne et deux personnes ont été arrêtées

10 août 2017

La "crise des œufs" est de pire en pire chaque jour. Ce jeudi, plusieurs perquisitions ont ainsi été menées en Belgique et aux Pays-Bas: deux personnes du fournisseur néerlandais Chickfriend, qui pourrait à la base du scandale, ont été arrêtées. Et il semblerait que la Grande-Bretagne ne soit pas épargnée car 700.000 œufs contaminés au fipronil auraient été importés...

Ce qui semblait être au début une petite affaire est en train de devenir un gros scandale. Et ce scandale a désormais un nom: "la crise des œufs". Il ne se passe pas un jour sans qu'un nouveau rebondissement n'intervienne dans ce dossier, alors que tout le monde se renvoie la balle au moment de désigner le coupable. Pour le moment, les autorités belges reprochent toujours aux Pays-Bas d'avoir tardé à donner l'alerte concernant ces œufs contaminés au fipronil.

Deux arrestations aux Pays-Bas

Une nouvelle étape a été franchie ce jeudi avec plusieurs perquisitions menées par la police en Belgique et aux Pays-Bas, les deux pays au départ de cette crise. "En Belgique, environ onze adresses étaient visées partout dans le pays", a ainsi fait savoir le parquet d'Anvers dans un communiqué ". "Les perquisitions ont été réalisées par une septantaine de membres de la police fédérale et de l'AFSCA. Aux Pays-Bas, une septantaine de membres des services spécialisés ont procédé à des perquisitions dans huit sites".

Du matériel a été saisi et deux personnes ont même été interpellées aux Pays-Bas. Il s'agit des administrateurs de la société Chickfriend, entreprise impliquée dans ce scandale et spécialisée dans la désinfection des élevages avicoles: elle pourrait avoir utilisé le fameux fipronil qui aurait contaminé les poules puis leurs œufs.

"L'entreprise et les deux dirigeants (...), le négociant néerlandais, le fournisseur belge et son propriétaire sont soupçonnés d'avoir mis la santé publique en danger en fournissant ou en appliquant le produit fipronil dans les hangars avec des poules pondeuses", a fait savoir la justice néerlandaise de son côté pour justifier ces arrestations. L'enquête est en cours et les résultats sont désormais attendus.

Pire que prévu en Grande-Bretagne

Dans le même temps, ce scandale est en train d'exploser à l'échelle européenne. C'est désormais au tour de la Grande-Bretagne de s'inquiéter des œufs contaminés. "Il est probable que le nombre d’œufs qui sont arrivés au Royaume-Uni est plus proche de 700.000 que des 21.000 que nous pensions auparavant avoir été importés", a fait savoir l''Autorité britannique de sécurité alimentaire.

Huit pays en Europe sont pour l'instant concernés: les Pays-Bas et la Belgique, bien sûr, mais aussi le Luxembourg, l'Allemagne, la France, la Suisse, le Royaume-Uni et la Suède. Jusqu'au prochain épisode?

Déjà lu?

Déjà lu?