© epa

"Vous allez être célèbres": voilà comment Donald Trump rassure les habitants de l'île de Guam des missiles nord-coréens

13 août 2017

Entre les États-Unis et la Corée du Nord, la tension monte dangereusement. Alors que Pyongyang menace d'attaquer l'île américaine de Guam (située dans l'océan Pacifique), le président américain ne fait rien pour calmer le jeu. Par contre, il tient à rassurer la population locale, à la manière Trump évidemment.

Impossible de passer à côté, les États-Unis et la Corée du Nord se sont lancés depuis quelques jours dans une escalade verbale sans précédent, se menaçant mutuellement d'attaques et représailles.

Donald Trump a commencé par promettre "le feu et la colère" au pays de Kim Jong-un, suite aux révélations d'experts du renseignement américain selon lesquelles les Nord-Coréens disposeraient désormais de 30 à 60 ogives nucléaires capables de parcourir de longues distances. En réponse, la Corée du Nord a menacé de tirer quatre missiles sur l'île américaine de Guam et d'entrer dans un "conflit armé global" si Washington venait à répliquer. Loin de calmer le jeu, chaque partie en ajoute une couche un peu plus chaque jour.

Mais que risquent les 163.000 personnes qui vivent sur cette île du Pacifique si Pyongyang applique réellement son plan? Eddie Calvo, le gouverneur de Guam, a eu une petite conversation téléphonique avec Trump à ce propos, qu'il a postée sur son mur Facebook. Le président américain s'est voulu rassurant. "Nous sommes à 1.000 % avec vous, vous êtes en sécurité (...) Les forces américaines sont prêtes à garantir la sûreté et la sécurité de la population de Guam", a-t-il d'abord annoncé. À quoi le gouverneur a répondu: "Je ne me suis jamais senti autant en sécurité que depuis que vous êtes au pouvoir". Avant de terminer par un "venez nous rendre visite". Faut-il préciser qu'il est membre du parti républicain, tout comme le président américain.

Un guide de survie en cas d'attaque nucléaire

Et puis, Trump n'a pas manqué de glisser dans la conversation une remarque de très mauvais goût. "Vous allez devenir très célèbres. Partout dans le monde, on parle de Guam et on parle de vous. Et le tourisme, je peux vous le dire, le tourisme va décupler sans que vous ayez à faire de dépenses, donc je vous félicite", s'est-il réjoui.

Pourtant, le gouvernement local a posté sur son site internet un guide de survie de deux pages pour préparer la population locale en cas d'attaque nucléaire. Ces recommandations venant à la base du département américain de la Sécurité intérieure. On peut notamment y lire: "les abris peuvent être un espace (...) où les murs sont suffisamment denses pour absorber les radiations", "ne regardez pas la déflagration lors de l'explosion, cela peut vous rendre aveugle", "enlevez vos vêtements pour éviter la propagation des particules radioactives", ou encore "attendez-vous à ne pas pouvoir sortir pendant au moins 24 heures, sauf consigne inverse des autorités".

Il faut dire que Guam n'est qu'à 3.300 kilomètres de distance de Pyongyang. Et selon certaines estimations, un missile balistique de moyenne portée tiré depuis la capitale nord-coréenne pourrait l'atteindre en seulement 14 minutes...

Voilà la vidéo de l'échange téléphonique en question, entre le gouverneur de Guam et Trump:

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?