© iStock

C'est prouvé: souffler les bougies sur un gâteau d'anniversaire, c'est dégueulasse

13 août 2017

Sans le vouloir, tu manges des milliers de bactéries à chaque fois que tu vas à un anniversaire. La faute à la personne qui souffle ses bougies. Car en faisant ça, elle recouvre le gâteau de bactéries. Bon appétit bien sûr!

"Allez, viens souffler tes bougies sur ton gâteau!" Tous les ans c'est la même chose, tu ne peux pas y couper. Souffler ses bougies d'anniversaire, c'est une tradition. Mais une tradition un peu dégueulasse si on en croit l'étude menée par le Centre canadien de Science et d'Éducation et relayée par The Atlantic.

Une expérience toute simple a été menée. Un professeur a fait souffler des bougies sur un faux gâteau en polystyrène à ses élèves. Avant cela, ils ont dû manger une part de pizza: on souffle rarement ses bougies alors qu'on a le ventre vide. Des films alimentaires étaient disposés sur le gâteau afin de permettre de recueillir les bactéries expulsées par les élèves. Et les résultats risquent de te faire un peu flipper.

1.400% de bactéries en plus

En moyenne, les bactéries augmentaient de 1.400% après le soufflage des bougies. Ce chiffre pouvait même grimper jusqu'à 12.000%! Logique quand tu y penses: même si tu ne postillonnes pas obligatoirement sur ton gâteau, tu expulses quand même des bactéries qui squattent dans ta bouche. Mais à ce point, c'est quand même assez dingue. "

Certaines personnes soufflent sur le gâteau et ils ne transfèrent aucune bactérie. D’autres, pour une raison inconnue, vont au contraire en disperser énormément", explique à The Atlantic Paul Dawson, professeur de santé alimentaire à l’Université de Clemson, qui a mené cette étude.Bon, ce n'est pas une raison pour ne plus jamais manger de gâteau d'anniversaire. La plupart des bactéries de ta bouche que tu expulses sont en fait inoffensives pour ta santé. "Même si on soufflait 100.000 fois sur un gâteau, le risque de tomber malade pour les personnes qui le mangeraient resterait minime", confirme Dawson.

Bon, on ne t'en voudra pas si tu ne jettes pas sur le gâteau au prochain anniversaire où tu vas après avoir lu cet article...

Déjà lu?