© iStock

L'info qui va plaire aux nudistes: garder un maillot de bain mouillé est une mauvaise idée et voici pourquoi

14 août 2017

Peut-être t'apprêtes-tu à partir en vacances? Que ce soit au bord de la mer ou d'une piscine, tu t'afficheras sans doute avec ton tout nouveau maillot de bain. Sache pourtant qu'il est fortement déconseillé de garder sur soi un maillot détrempé. C'est un  nid à bactéries: il y a un risque de mycose et d'infection urinaire.

"Les mycoses et les bactéries prolifèrent dans les endroits sombres et humides comme les maillots de bain ou les tenues de sport trempées", explique à l'Huffington Post Alyssa Dweck, professeure clinicienne adjointe et gynécologue/obstétricienne à l'école de médecine new-yorkaise du Mount Sinai. "Si vous êtes sensibles à ce genre d'infection, enfilez un maillot sec."

Bon bien sûr, le risque d'infection reste rare même s'il dépend de ton état de santé général. Les femmes dont le système immunitaire est affaibli ou celles qui sont par exemple diabétiques sont plus susceptibles d'être affectées par le port prolongé du maillot de bain.

Trois problèmes rencontrés

Porter un maillot de bain mouillé c'est d'abord favoriser un terrain idéal pour développer des bactéries. L'intérieur d'un maillot de bain est chaud et humide, cela ne t'aura pas échappé, et il absorbe en plus tous les produits chimiques que l'on peut retrouver dans la mer ou dans une piscine. Le contact étroit avec les parties intimes peut bousculer l'équilibre interne entre les bonnes bactéries et les mauvaises bactéries. Le risque: la vaginite bactérienne. Les symptômes sont les mêmes que pour l'infection urinaire.

Solution: consulter ton médecin et boire beaucoup d'eau.

Ensuite, tu as le risque de mycose. Les bactéries qui pullulent dans les maillots détrempés favorisent un excès de cellules de levure dans le vagin. Bilan: démangeaisons, brûlures et irritations. D'après la spécialiste interrogée le Huffington Post, les femmes diabétiques et celles qui suivent des traitements immunodépresseurs y sont plus vulnérables.

Solution: Des médicaments figurent en vente libre. Des crèmes vaginales antifongiques existent par exemple en pharmacie. Si la mycose persiste, direction chez le médecin.

Enfin, il y a un risque d'eczéma marginé. Il s'agit des mycoses que tu peux retrouver sur les pieds. Un champignon peut se développer autour de tes parties génitales jusqu'à l'intérieur des cuisses. Tu verras alors apparaître des éruptions rouges et prurigineuses.

Solution: Des crèmes antifongiques ou des poudres réservées aux parties génitales qui sont en vente libre.

Sinon, la solution plus radicale consiste à se foutre à poil. La formule c'est pas de maillot, moins de risques d'infection. A toi de voir...

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?