© iStock

Des puces transportant la peste noire ont été trouvées aux États-Unis, en Arizona

15 août 2017

La peste noire est revenue, et bien là dans le sud-ouest américain. Cette maladie qui a décimé la population européenne à l'époque médiévale serait de retour. Et ce n'est pas une bonne nouvelle. 

Déjà au début de l'été, deux cas humains de peste ont été recensés au Nouveau-Mexique. Et on dirait que les États-Unis n'en sont pas débarrassés. C'est en Arizona cette fois-ci que des puces infectées par la bactérie ont été découvertes. Des cas comme ces puces arrivent parfois dans cette région, et infectent la plupart du temps des chiens de prairie. Mais cela n'empêche pas que quelques cas d'infection sur les humains sont possibles.

Les autorités alertent la population

L'alerte a été donnée dans deux comtés de l'État d'Arizona, dans le Comté de Navajo et celui de Coconino. Des puces ont été testées positive à la bactérie Yersinia, celle qui cause la peste.

"Le Département de la santé du comté de Navajo conseille à la population de prendre toutes les précautions nécessaires pour réduire son risque d'exposition à cette maladie grave, qui peut être présente dans les puces, les rongeurs, les lapins et les prédateurs qui se nourrissent de ces animaux", peut-on lire sur la page Facebook du comté. Les autorités conseillent aussi aux habitants de ne pas laisser leurs animaux domestiques dans la nature, pour prévoir le risque de contamination.

La raison pour laquelle cette région est sujette au développement de la bactérie, c'est parce qu'il y fait chaud et sec et qu'il y a beaucoup de rongeurs et de bestioles susceptible de transporter la bactérie.

C'est quoi en fait la peste noire?

La peste noire est la forme de peste la plus courante, et celle aussi qui a décimé 30 à 50% de la population européenne à l'époque médiévale. Dans le langage scientifique, on appelle cette forme de peste bubonique. D'après l'OMS, elle est "due à la piqûre d’une puce infectée". "Le bacille, Y. pestis, pénètre dans l’organisme lors de la piqûre, passe dans le système lymphatique et atteint le ganglion le plus proche où il se réplique. Il en résulte une inflammation du ganglion avec tension douloureuse des tissus: c’est ce qu’on appelle le «bubon». Au stade avancé, les ganglions enflammés finissent par s’ulcérer et suppurer." À l'heure d'aujourd'hui, les cas de peste sont rares mais ils subsistent quand même. Entre 2010 et 2015, la peste a casé 584 morts selon l'OMS.

Quels symptômes?

Toujours selon l'Organisation mondiale de la Santé, les personnes infectées présentent généralement d'abord des signes d'état grippal après une période d'incubation de 3 à 7 jours. Fièvre brutale, frissons, douleurs corporelles, état de faiblesse, vomissements et nausées sont les premiers signe de l'apparition de la bactérie.

Quels dangers pour ces nouveaux cas?

La peste noire est une maladie très dangereuse, c'est pour cette raison que toutes les précautions doivent être prises. Néanmoins, même si les cas de cette peste bubonique semblent être les mêmes que ceux responsables de l'épidémie à l'époque médiévale, il existe aujourd'hui des traitements. Si la maladie est prise à temps, elle peut être traitée avec des antibiotiques.

Déjà lu?

Déjà lu?